/news/health
Navigation

Une clinique dédiée au COVID-19 à Québec

Des locaux de l’IUSMQ réaménagés pour accueillir un centre de prélèvements

Clinique COVID-19 Québec
Photo Pierre-Paul Biron Les directeurs François Desbiens et Serge Garneau ont visité les lieux, hier, pour s’assurer de la conformité des installations.

Coup d'oeil sur cet article

Trois cliniques médicales dédiées au dépistage du COVID-19 ouvrent leurs portes, dont une à Québec dans des locaux de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec (IUSMQ).  

• À lire aussi: Coronavirus: trois cliniques dédiées au virus   

• À lire aussi: Crise du coronavirus: ce que cela signifie pour votre portefeuille   

• À lire aussi: La récession frappe à nos portes  

La clinique de prélèvements du coronavirus de Québec ouvrira ses portes mercredi matin dans une aile de l’ancien hôpital Robert-Giffard, une première à Québec.  

  • Écoutez l'entrevue du directeur national de la santé publique, Horacio Arruda avec Jonathan Trudeau à QUB Radio:  

 

« Pour un nouveau virus, oui, c’est une première », confirme le directeur de la santé publique du CIUSSS Capitale-Nationale, François Desbiens.     

Les deux locaux serviront à l’accueil des patients potentiellement infectés, ainsi qu’aux prélèvements nécessaires pour confirmer le diagnostic. La clinique sera accessible seulement sur rendez-vous.     

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a réagi rapidement pour réaménager des locaux de l’IUSMQ en clinique dédiée au coronavirus.
Photo Pierre-Paul Biron
Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a réagi rapidement pour réaménager des locaux de l’IUSMQ en clinique dédiée au coronavirus.

« La clientèle transitera par le 811, où il y aura une option d’appel direct. Il y a des infirmières spécialisées qui vont évaluer les symptômes et, si requis, vont rediriger la clientèle ici pour faire les prélèvements », explique Serge Garneau, directeur adjoint des services de santé généraux au CIUSSS, précisant que le va-et-vient de la nouvelle clinique n’interférerait pas avec les activités de l’institut en santé mentale.     

Adapté à un fort volume  

Si le choix de l’IUSMQ peut surprendre à première vue, la direction du CIUSSS précise qu’il s’agissait des rares locaux vides dans ses bâtiments pouvant recevoir l’infrastructure.      

Accès direct par l’extérieur, locaux à l’écart des autres zones de soins et possibilité d’installer des instruments de pression négative ont pesé dans la balance.      

« La pression négative permet de ne pas attendre pour faire la désinfection entre chaque patient. Sans ça, on devait attendre deux à trois heures avant de voir un autre patient. Alors que, là, on peut passer la clientèle aux 15 minutes », souligne M. Garneau.     

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a réagi rapidement pour réaménager des locaux de l’IUSMQ en clinique dédiée au coronavirus.
Photo Pierre-Paul Biron
Le CIUSSS de la Capitale-Nationale a réagi rapidement pour réaménager des locaux de l’IUSMQ en clinique dédiée au coronavirus.

Dans la dernière semaine, le CIUSSS a testé quatre à six patients pour le COVID-19, mais le volume pourra grimper avec les nouvelles installations.     

« On pourra faire six patients à l’heure avec deux infirmières. Si on fait le calcul, on peut faire plusieurs dizaines de personnes par jour », précise Serge Garneau.     

Minimiser la tempête  

À terme, les nouvelles installations de Québec, Montréal et Greenfield Park visent à réduire la pression sur les salles d’urgence de la province.     

« On veut prendre toutes les précautions nécessaires de manière préventive et de manière sécuritaire pour tout le monde », a souligné Danielle McCann, ministre de la Santé, lors de l’annonce hier matin.     

Or, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec avoue que ces trois sites n’empêcheront peut-être pas des malades de se rendre dans d’autres urgences, au risque de propager le virus.     

Jusqu’à présent, quatre Québécois ont contracté le COVID-19, et un autre est un « cas probable ».     

En fonction de l’évolution de la situation, d’autres cliniques pourraient être ouvertes, a indiqué le gouvernement.     

— Avec la collaboration d’Héloïse Archambault   

Des consignes par pays     

Restez à la maison si vous revenez de    

  • Chine (province de Hubei)     
  • Iran          

Évitez les espaces achalandés si vous revenez de    

  • Italie du Nord     
  • Corée du Sud     
  • Japon     
  • Singapour     
  • Hong Kong     
  • Chine continentale          

Le bilan du jour          

  • 4012 décès dans le monde     
  • 463 décès en Italie     
  • 113 605 cas confirmés dans le monde     
  • 77 cas confirmés au Canada          

Source : Johns Hopkins Institute