/sports/hockey/canadiens
Navigation

Canadien de Montréal: À huis clos à San Jose

0224-Gingras
Photo d’archives Phillip Danault

Coup d'oeil sur cet article

« Je pense qu’on va jouer le match à San Jose devant des bancs vides et ça, déjà, ça va être bizarre. Mais j’aime mieux ne pas trop m’aventurer là-dessus. » 

À sa sortie d’un entraînement du Canadien à Brossard, Phillip Danault avait eu une prémonition. Selon les plans actuels, le CH s’envolera vendredi à destination de la Californie. Des trois rencontres, face aux Ducks à Anaheim, les Kings à Los Angeles et les Sharks à San Jose, on sait déjà qu’un match se déroulera à huis clos. 

Les Sharks ont confirmé en début de soirée mercredi qu’ils joueront leurs trois dernières rencontres de mars au SAP Center à huis clos afin de restreindre l’expansion du coronavirus. Les Sharks affronteront le jeudi 19 mars les Bruins deux jours plus tard et les Coyotes le dimanche 29 mars. 

Seuls les membres du personnel des équipes hôtes et visiteuses, les journalistes, les diffuseurs, des officiels de la LNH et des quelques employés de l’amphithéâtre auront accès aux rencontres. 

La décision des dirigeants des Sharks s’inscrit dans la foulée de l’interdiction de tout rassemblement de plus de 1000 personnes dans le comté de Santa Clara, où évolue l’équipe californienne. 

Dans la LNH, les Blue Jackets de Columbus ont réagi rapidement aux recommandations du gouverneur de l’État de l’Ohio Mike Dewine voulant qu’on interdise les rassemblements de masse. 

Avant même l’annonce des Sharks, les Blue Jackets ont confirmé la tenue d’une rencontre sans spectateur ce soir contre les Penguins de Pittsburgh à Columbus. 

Les recruteurs du CH au sol 

Chez le Canadien, la COVID-19 affectera toutefois le travail des recruteurs du Canadien. À un peu plus de trois mois du repêchage de la LNH qui se déroulera à Montréal, les recruteurs de l’équipe ont reçu l’interdiction de se déplacer en avion. 

« Pour le moment, nous avons avisé notre personnel de recrutement de ne pas prendre l’avion, de demeurer dans leur pays, et/ou d’éviter de voyager vers des pays considérés à risque par l’Organisation mondiale de la Santé, a écrit un responsable des communications du Tricolore. Nous réévaluons la situation sur une base quotidienne. » 


Après l’annonce de la NBA d’interrompre sa saison, la LNH a émis un communiqué tard mercredi soir. Elle continuera ainsi à suivre la situation de près et fera une mise au point jeudi.