/news/coronavirus
Navigation

Coronavirus: 50 patients à la clinique de Québec dès l’ouverture

À sa première journée, elle atteint sa capacité maximale

La première clinique de Québec dédiée à la COVID-19 a ouvert mercredi matin, près de l’ancien hôpital Robert-Giffard (maintenant l’Institut universitaire en santé mentale de Québec). Elle offre des services de 8 h à 16 h, sur rendez-vous seulement. Elle dispose de deux salles de prélèvements.
Photo Dominique Lelièvre La première clinique de Québec dédiée à la COVID-19 a ouvert mercredi matin, près de l’ancien hôpital Robert-Giffard (maintenant l’Institut universitaire en santé mentale de Québec). Elle offre des services de 8 h à 16 h, sur rendez-vous seulement. Elle dispose de deux salles de prélèvements.

Coup d'oeil sur cet article

À peine ouverte, la clinique de dépistage de la COVID-19 de Québec n’a pas tardé à atteindre sa capacité maximale de patients symptomatiques mercredi, 50 personnes ayant été testées lors de la première journée d’opération.

• À lire aussi: L’épidémie de la COVID-19 est une «pandémie»  

• À lire aussi: Coronavirus: le personnel de la santé ne doit plus voyager dans les pays à risque  

• À lire aussi: Le fédéral crée un fonds d'un milliard de dollars pour la lutte au coronavirus  

L’achalandage risque encore d’augmenter après que le gouvernement eut élargi ses critères pour étendre la surveillance des symptômes grippaux à tous les voyageurs de retour en sol québécois.

Il aura fallu un peu plus d’une heure pour qu’une dame, première patiente dans le petit immeuble adjacent à l’ancien hôpital Robert-Giffard, se présente sur place pour évaluation, a constaté Le Journal mercredi matin.   

Puisqu’un prélèvement et une analyse sont systématiquement faits, explique le CIUSSS, cette personne devra maintenant attendre entre 24 et 48 heures pour savoir si elle est infectée ou non par le coronavirus qui fait trembler le monde.   

La première clinique de Québec dédiée à la COVID-19 a ouvert mercredi matin, près de l’ancien hôpital Robert-Giffard (maintenant l’Institut universitaire en santé mentale de Québec). Elle offre des services de 8 h à 16 h, sur rendez-vous seulement. Elle dispose de deux salles de prélèvements.
Photo Dominique Lelièvre

En fin de journée, la direction du CIUSSS de la Capitale-Nationale a confirmé qu’un total de 50 personnes avaient été prises en charge entre 8 h et 16 h. Il s’agit de la capacité maximale de la clinique dans sa forme actuelle.

Nouvelles définitions  

Serge Garneau, directeur adjoint des services de santé généraux au CIUSSS de la Capitale-Nationale, indique que la capacité d’accueil pourrait être doublée prochainement pour répondre à la demande.

« Les définitions de cas ont été modifiées [mardi] et ç’a été élargi à tout voyageur hors du Canada, donc l’équation est facile à faire : on devrait avoir beaucoup plus de clients qui vont présenter des états d’allure grippale », a expliqué M. Garneau.

La première clinique de Québec dédiée à la COVID-19 a ouvert mercredi matin, près de l’ancien hôpital Robert-Giffard (maintenant l’Institut universitaire en santé mentale de Québec). Elle offre des services de 8 h à 16 h, sur rendez-vous seulement. Elle dispose de deux salles de prélèvements.
Photo Dominique Lelièvre

Cette directive est apparue discrètement dans un document à l’attention des professionnels de la santé sur le site web du ministère de la Santé (MSSS).

Concrètement, « tous [les] voyageurs qui reviennent de l’étranger doivent surveiller leurs symptômes pour une durée de 14 jours », même ceux qui n’ont pas visité un pays réputé pour être à risque, a précisé Robert Maranda, porte-parole au MSSS.

« Les gens répondant aux caractéristiques cliniques (toux ou fièvre) revenant de n’importe quel pays pourraient alors se faire tester », a-t-il ajouté.

La première clinique de Québec dédiée à la COVID-19 a ouvert mercredi matin, près de l’ancien hôpital Robert-Giffard (maintenant l’Institut universitaire en santé mentale de Québec). Elle offre des services de 8 h à 16 h, sur rendez-vous seulement. Elle dispose de deux salles de prélèvements.
Photo Dominique Lelièvre

Selon le plus récent bilan de mercredi, à 15 h, il n’y a aucun cas confirmé de coronavirus dans la capitale nationale.