/news/cannabis
Navigation

La consommation de cannabis a légèrement augmenté en 2019

Rolled joint cannabis weed in hand of man Cones bud of marijuana flowers cannabis in hand of man black background
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | La consommation de cannabis chez les Québécois âgés de 15 ans et plus a légèrement augmenté de 2018 à 2019, passant de 11 % à 13 %.

C’est ce qu’indique le rapport de l’édition 2019 de l’Enquête québécoise sur le cannabis (EQC), dont les données ont été rendues publiques mercredi par l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).

Cette deuxième EQC, réalisée de février à juin 2019, montre par ailleurs une augmentation de la consommation de 2018 à 2019 chez les femmes (8 à 9 %), les hommes (de 14 à 17 %) et les personnes de 35 à 54 ans (9 à 13 %).

«Cependant, parmi les personnes de 15 à 17 ans, de 18 à 24 ans et de 25 à 34 ans, les différences ne sont pas statistiquement significatives», a indiqué l’ISQ, par communiqué.

En 2019, les Québécois ayant consommé du cannabis se sont approvisionnés, dans l’ordre, auprès d’un membre de la famille, d’un ami ou d’une connaissance, auprès de la Société québécoise du cannabis (SQDC) et, enfin, auprès d’un fournisseur illégal. L’ISQ souligne que la SQDC était en exploitation depuis quelques mois à peine lors de la réalisation de la deuxième EQC.

De plus en plus de Québécois, peu importe leur sexe ou leur âge, estiment par ailleurs que consommer du cannabis à l’occasion est une chose tout à fait acceptable, selon l’EQC, cette proportion ayant progressé de 49 % à 62 % en un an.

Consommer occasionnellement du cannabis comporte un «risque minime» pour la santé pour 42 % des personnes de 15 ans et plus, mais cela n’entraîne «aucun risque» pour 21 % des gens interrogés.

Enfin, conduire après avoir fumé un joint fait en sorte de réduire la capacité de réaction, selon 87 % des sondés, un chiffre en hausse de 3 % par rapport à 2018.

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.