/news/health
Navigation

COVID-19: le Bal des Grands romantiques annulé

L’événement phare de la Fondation du CHU de Québec générait environ 650 000$ par année

COVID-19: le Bal des Grands romantiques annulé
JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

Coup d'oeil sur cet article

Le 26e Bal des Grands romantiques de la Fondation du CHU de Québec, qui devait avoir lieu au Centre Vidéotron le 20 mars prochain, a été annulé en raison de la crise de la COVID-19. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements de la pandémie COVID-19  

• À lire aussi: Premier cas confirmé de coronavirus en Chaudière-Appalaches  

• À lire aussi: Événements culturels à Québec: voyez ce qui est annulé et ce qui aura lieu  

• À lire aussi: Coronavirus: annulation des rassemblements intérieurs de plus de 250 personnes au Québec  

C’est l’annonce du premier ministre du Québec, François Legault, demandant l’annulation des rassemblements de plus de 250 personnes, jeudi midi, qui a influencé les organisateurs à prendre cette décision.  

L’événement phare de la Fondation du CHU de Québec devait rassembler près de 1000 invités, dignitaires, partenaires, bénévoles et fournisseurs. Ce sont environ 650 000$ qui y sont générés chaque année pour soutenir financièrement les cinq hôpitaux du CHU de Québec-Université Laval et ses deux millions d’usagers dans l’est de la province. 

Impossible à reporter 

«Ça demande un an de préparation et nous étions à cinq jours du bal. C’est d’une grande tristesse. Et il faut dire qu’il s’agit d’un bal au profit de la santé. Ç’aurait été totalement contradictoire de le garder en place», indique la présidente et chef de la direction de la Fondation, Marie-Claude Paré. 

Mme Paré assure que l’organisme mettra les bouchées doubles pour compenser cette annulation, même si elle est bien consciente que l’événement ne pourra être reporté. 

«Si on est très honnête, on sait très bien que [la crise de la COVID-19] ne sera pas réglée d’ici mai ou juin. En juillet et août, on ne fait pas de bal, puis en septembre, on serait à six mois de notre prochain événement, alors on se cannibaliserait.» 

«Dans un gros tourbillon» 

Des pertes financières relativement importantes sont à prévoir pour la Fondation du CHU de Québec dans les prochains mois, en raison de l’impact de la maladie sur les entreprises et la population en générale. 

«On est dans un gros tourbillon. On va se le dire, j’ai l’impression que ce sera très difficile. Il y a bien des gens qui ne feront pas de sous et quand ta compagnie ne va pas bien, de faire un don, ce n’est pas ta priorité.» 

«On va devoir être créatif et accepter qu’on va avoir des années moins joyeuses que d’autres», ajoute-t-elle. 

Le prochain événement de la Fondations du CHU de Québec, le Pro-Hockey, devrait avoir lieu le 12 juin prochain pour soutenir la lutte contre les cancers urologiques et de la prostate, si la situation s’améliore d’ici là.