/news/coronavirus
Navigation

Mesures pour contrer la pandémie: les tenanciers et restaurateurs inquiets

Bloc bière, beer
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

L’interdiction de rassemblement de 250 personnes et plus suscite de l’inquiétude chez les propriétaires de bars. Des membres de la Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec ont «paniqué» en apprenant la nouvelle, confie son directeur général, Renaud Poulin. 

• À lire aussi: L’Université Laval annule ses cours de 250 étudiants et plus 

• À lire aussi: Coronavirus: annulation des rassemblements intérieurs de plus de 250 personnes au Québec 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements de la pandémie COVID-19 

• À lire aussi: Premier cas confirmé de COVID-19 en Chaudière-Appalaches 

• À lire aussi: Coronavirus: annulation des rassemblements intérieurs de plus de 250 personnes au Québec 

Non seulement les établissements plus importants devront limiter le nombre de personnes présentes, mais les propriétaires craignent surtout la baisse de fréquentation. «Il va y avoir moins de clientèle. Il y a des bars autour du Centre Bell qui n’auront pas l’achalandage des spectacles. C’est sûr que ça nous affecte énormément», dit M. Poulin.   

Cette baisse de fréquentation touchera également les restaurants. «C’est sûr qu’en ce moment, avec les gens qui sont en quarantaine, avec le confinement volontaire à la maison, c’est certain qu’il y a un ralentissement dans l’ensemble des commerces de détail et les restaurants n’y échappent pas», précise le vice-président Québec de Restaurants Canada, David Lefebvre. Le message envoyé aux membres est de se conformer aux mesures de santé publique.