/news/coronavirus
Navigation

Un employé de Trois-Rivières contamine cinq endroits

Un homme est atteint de la COVID-19 après être revenu d’un séjour en Europe

COVID-19
Photo collaboration spéciale, Amélie St-Yves Le kiosque d’information touristique du centre-ville.

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Un employé d’une corporation de développement économique est retourné au travail avec la COVID-19 au retour d’un voyage en France, forçant cinq endroits à fermer pour cause de désinfection.

L’homme, qui travaille pour Innovation et Développement économique Trois-Rivières aurait développé des symptômes après son retour au travail, selon le maire Jean Lamarche.

L’espace entrepreneurial Open.
Photo collaboration spéciale, Amélie St-Yves
L’espace entrepreneurial Open.

« Dès que les symptômes sont apparus, cette personne est allée consulter. C’est là qu’on a su ce qui se passait », a-t-il mentionné en point de presse jeudi.

Le maire assure néanmoins qu’on est encore loin de mettre Trois-Rivières en quarantaine.

« On n’est pas en mode “isoler la ville de Trois-Rivières”, on est en mode action pour éviter que ce genre de chose arrive », a-t-il prévenu.

En réaction à la détection de ce premier cas positif en Mauricie, les bureaux d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières, mais aussi le kiosque d’information touristique au centre-ville, l’espace entrepreneurial Open Trois-Rivières, le Technocentre et une gare maritime ont été fermés jeudi soir pour permettre une désinfection.

Les bureaux d’Innovation et Développement économique.
Photo collaboration spéciale, Amélie St-Yves
Les bureaux d’Innovation et Développement économique.

Trentaine d’employés

Tout devrait être ouvert de nouveau lundi, selon la Ville.

« C’est un dossier qui évolue tellement rapidement qu’on doit être proactifs et rouler avec les coups », a également mentionné le maire.

Pendant ce temps, une trentaine d’employés font du télétravail et restent en isolement préventif. Certains devraient retourner au travail dès lundi, mais la quarantaine sera plus longue pour d’autres.

« On va vraiment évaluer à la pièce, et ceux pour qui le contact [avec la personne infectée aura été] significatif, ça va être un deux semaines à partir du dernier contact avec le cas positif », a souligné Caroline Marcoux-Huard, médecin-conseil à la Direction de la santé publique.

Jean Lamarche, Maire de Trois-Rivières
Photo collaboration spéciale, Amélie St-Yves
Jean Lamarche, Maire de Trois-Rivières

De retour de France

Elle souligne par ailleurs que l’employé n’a pas voulu mal faire en retournant au travail à son retour de voyage.

« Il faut savoir que le site du gouvernement du Canada identifie certains pays où ça circule de façon plus active, et la France n’était pas sur la liste de ces pays-là », souligne-t-elle.

La Ville n’a pas voulu indiquer la date à laquelle l’employé est revenu de voyage ni s’il a été en contact avec des touristes de passage à Trois-Rivières.