/news/health
Navigation

Chirurgies reportées ou annulées à cause du virus

Coup d'oeil sur cet article

Des hôpitaux ont commencé à annuler ou à reporter des chirurgies en raison de la pandémie de COVID-19, une mesure qui pourrait prendre de l’ampleur dans les prochains jours.

À l’hôpital Charles-Le Moyne, sur la Rive-Sud dans la région de Montréal, toutes les chirurgies non urgentes sont reportées pour les gens qui ont voyagé au cours des deux dernières semaines.

« Aucune chirurgie n’est annulée », précise Martine Lesage, porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux de Montérégie-Centre. 

Les patients qui ont voyagé sont plutôt invités à rappeler dans deux semaines pour planifier une nouvelle date de chirurgie.

La même mesure est appliquée aux gens qui présentent des symptômes d’allure grippale. Cette dernière directive s’applique en tout temps puisqu’on n’opère pas un patient malade sauf en urgence.

Au Centre hospitalier de l’Université de Montréal, des mesures seront mises en place à partir de lundi pour limiter l’accès au bloc opératoire aux gens qui présenteraient des symptômes comme de la fièvre. 

Salles d’opération fermées

On prévoit aussi la fermeture de cinq de la trentaine de salles d’opération. Selon une source, la situation évolue très vite. Vendredi, à l’heure du dîner, six salles de chirurgie ont dû fermer temporairement en raison d’un manque de personnel.

Dans plusieurs hôpitaux, les fermetures d’écoles ont pris par surprise le personnel.

Du côté du Centre hospitalier universitaire de Québec, les infirmières qui ont des symptômes sont invitées à rester à la maison. Là aussi, on analysait la possibilité d’annuler des chirurgies électives.

Par ailleurs, les infirmières qui ont voyagé depuis deux semaines sont invitées à porter un masque sauf lorsqu’elles mangent. Elles doivent également surveiller leur température corporelle.

Chirurgien en quarantaine

La crise pourrait mettre à rude épreuve le personnel des établissements. Déjà, dans les derniers jours, des appels ont été faits pour trouver des chirurgiens pour dépanner en urgence.

C’est le cas de l’hôpital de Sainte-Anne-des-Monts où le chirurgien de garde a été mis en quarantaine, selon les informations obtenues par notre Bureau d’enquête. L’Association québécoise de chirurgie tentait de trouver un spécialiste pour le remplacer la semaine prochaine.

Un appel semblable a été fait pour trouver un chirurgien pour faire du dépannage à l’hôpital de l’Archipel aux Îles-de-la-Madeleine.

– Avec Héloïse Archambault et Nicolas Lachance