/news/transports
Navigation

COVID-19: le nombre de personnes à bord des traversiers est limité à 250

traversier
Photo d'archives Jean-François Desgagnés

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Le nombre de personnes à bord des traversiers québécois sera maintenant limité à 250, et les usagers sont invités à respecter certaines consignes pour éviter la propagation du coronavirus. 

• À lire aussi: COVID-19: la ligne Info-Santé inaccessible 

• À lire aussi: [EN DIRECT] L’Europe est devenue l’«épicentre» de la pandémie du coronavirus qui a déjà fait 5000 morts dans le monde 

• À lire aussi: Les écoles, les cégeps et les universités seront fermés pour deux semaines au Québec 

• À lire aussi: [EN DIRECT] Coronavirus: Ottawa demande d'éviter tout voyage à l'étranger 

Le nombre limite de 250 inclut les équipages et s’applique à toutes les traverses à compter de vendredi, a précisé vendredi la Société des traversiers du Québec (STQ), ajoutant qu’«il est à noter qu'à cette période-ci de l'année, seules certaines traversées à l'heure de pointe à la traverse Québec–Lévis atteignent le seuil de 250 personnes par traversée». 

Rappelons que le gouvernement Legault a annoncé cette semaine que tous les événements intérieurs réunissant plus de 250 personnes étaient dorénavant interdits dans le but de ralentir la propagation du COVID-19. 

Concernant la traverse de Matane, la STQ demande aux gens, y compris les piétons, de réserver leur place à bord, via internet ou par téléphone. 

La Société des traversiers demande par ailleurs aux usagers «de demeurer à bord de leur voiture pendant les traversées dans la mesure du possible». 

«Cette demande concerne toutes les traverses à l'exception de celle de Matane, où cette pratique est interdite puisque le NM F.-A.-Gauthier est un navire à pont fermé.» 

En outre, la STQ invite les piétons qui ont recours aux services de ses traversiers «à demeurer sur les ponts extérieurs des navires dans la mesure du possible». À ceux qui doivent aller à l’intérieur, la STQ a indiqué vendredi qu’il leur est recommandé «d'éviter de toucher les surfaces pouvant favoriser la propagation du virus dans la mesure du possible (poignées de porte, mains-courantes, etc.) et de respecter en tout temps les recommandations de la santé publique pour éviter la transmission des virus». 

La STQ a par ailleurs annoncé que le nettoyage et la désinfection des navires ont été renforcés sur ses navires et ses espaces communs achalandés. 

La STQ soutient aussi qu’«il est pratiquement inévitable que des modifications de service ponctuelles soient apportées à certains moments et à certains endroits au cours des prochains jours, notamment en raison d'un manque possible de personnel breveté causé par l'isolement préventif visant à prévenir la transmission du virus».