/news/coronavirus
Navigation

La Ville ferme ses installations publiques

Piscines, bibliothèques et arénas sont touchés

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec a annoncé, samedi après-midi, qu’elle fermait ses installations de loisir, de sport et de vie communautaire jusqu’à nouvel ordre pour éviter la propagation de la COVID-19.

• À lire aussi: Le Québec en état d’urgence sanitaire  

Après la fermeture des piscines, bibliothèques et arénas de Lévis, de L’Ancienne-Lorette et de Saint-Augustin la veille, c’était au tour de la Vieille Capitale d’emboîter le pas. 

Le maire Régis Labeaume a indiqué, samedi, lors d’un point de presse, suivre les directives données par le premier ministre François Legault.
Photo Agence QMI, Guy Martel
Le maire Régis Labeaume a indiqué, samedi, lors d’un point de presse, suivre les directives données par le premier ministre François Legault.

Depuis 17 h samedi soir, toutes les installations municipales sont inaccessibles, sauf les bureaux administratifs.

« On suit le gouvernement »

La décision du maire de Québec, Régis Labeaume, a été prise à la suite de la déclaration d’état d’urgence sanitaire du premier ministre Legault, samedi matin. Une situation en vigueur pour les dix prochains jours.

« À la Ville de Québec, on suit le gouvernement sur la gradation des moyens. On trouve qu’il agit de la meilleure façon pour s’assurer d’une cohésion organisationnelle et d’une cohésion sociale », a expliqué M. Labeaume lors d’une conférence de presse.

Photo Agence QMI, Guy Martel

Questionné à savoir pourquoi les installations n’avaient pas été fermées la veille, comme dans le reste de l’agglomération, le maire de Québec a indiqué ne pas vouloir prendre « d’initiatives qui ne seraient pas en harmonie avec les décisions gouvernementales ».

M. Labeaume rappelle à tous qu’il est primordial de garder son calme et de suivre les recommandations du premier ministre du Québec pour faire face à la crise de la COVID-19.

Des masques pour les policiers

Dans l’éventualité où l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) en ferait la demande, la Vieille Capitale serait prête à fournir des masques à ses policiers lors de certaines interventions. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) entreprend déjà des démarches en ce sens lors de déploiements dans des milieux où le risque d’être contaminé par la COVID-19 est plus important.

« On a déjà des masques pour d’autres situations qui peuvent survenir dans le quotidien de nos policiers. Leur santé nous tient à cœur, et, au besoin, nous [leur fournirons des masques] sans hésitation. Mais pour l’instant, la mesure n’est pas envisagée », a indiqué Chantale Giguère, directrice générale adjointe à la qualité de vie urbaine et coordonnatrice municipale de la sécurité civile.

D’autres annonces pourraient être faites, dimanche, après le point de presse de M. Legault en début d’après-midi, si la Ville doit s’ajuster à d’éventuelles nouvelles mesures du provincial.

À VOIR AUSSI