/travel/mexique-et-caraibes
Navigation

Yoga et pura vida!

ÉVA 0314 Dossier Yoga Costa Rica
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Le Costa Rica a attiré de tout temps les voyageurs pour sa faune, sa flore, ses parcs nationaux exubérants. Destination idéale pour vivre une connexion profonde avec la nature, ce pays est très prisé par les amateurs de yoga. Histoire de pratiquer mes salutations au Soleil, je me suis posée en quelques endroits d’exception qui offrent autant de cadres parfaits, entre jungle et plages sablonneuses.

La vue sur le Pacifique depuis le studio de yoga du Luna Lodge.
Photo courtoisie
La vue sur le Pacifique depuis le studio de yoga du Luna Lodge.

Le Costa Rica regroupe des centaines d’endroits offrant des cours, des retraites thématiques de plusieurs jours (données par des yogis du monde entier) et des forfaits combinés à d’autres activités. On base son choix en fonction du coin de pays que l’on souhaite explorer et le type de yoga ou d’expérience désiré. La plupart des sites sont concentrés au nord-ouest du pays, sur la péninsule de Nicoya. Je choisis plutôt de mettre d’abord le cap sur Osa, une péninsule plus isolée, réputée pour sa jungle luxuriante et sa biodiver-sité. J’y découvre trois écolodges aux pratiques durables, à l’accueil ultra personnalisé et offrant un cours de yoga quotidien.

Au sud du pays, Osa

Dormir dans la jungle, le rêve !

Après deux heures en 4 x 4 sur une route cahoteuse, me voilà sur l’immense terrasse surplombant la canopée du Finca Exotica en compagnie d’autres voyageurs.

Ma cabine aux murs ouverts et au lit protégé par une moustiquaire au Finca Exotica.
Photo courtoisie
Ma cabine aux murs ouverts et au lit protégé par une moustiquaire au Finca Exotica.

La sensation de « bout du monde » et la musique lancée par Markus, architecte, DJ à ses heures et copropriétaire de l’endroit avec Gabriela, délient les langues ! La nuit tombe rapidement et l’on regagne nos cabines ouvertes sur la jungle, qui elle, s’éveille ! Des bruissements mystérieux s’accentuent et mon imagination part en vrille, mais je finis par m’endormir en fermant soigneusement la moustiquaire de mon lit.

Des singes hurleurs me réveillent à l’aube. À 7 heures, je grimpe sur la plateforme en bambou pour le cours de yoga. En chemin, je profite du parfum des mangues, des bananes et des chayotes qui figurent parmi les nombreux produits de la ferme biologique de la propriété. Une heure trente d’étirements et de postures en douceur guidés par le professeur Jose suffit pour dissiper complètement la fatigue du voyage. « Concentrez-vous sur vos sensations », la brise humide, l’odeur d’encens, le murmure de la forêt. Je fusionne sans effort avec les éléments pour atteindre une profonde relaxation. Pratiqués en nature, les bienfaits du yoga, signifiant l’union entre corps, esprit et souffle, seraient décuplés. Je ne pouvais espérer un cadre plus idyllique !

Le lendemain est fait de plage, exploration des sentiers et de la flore de la propriété, excursion au Parc national du Corco-vado, douche en plein air (le bonheur !). Vivre en harmonie avec la nature (et la protéger) est au cœur de la vision des propriétaires, et Markus l’affirme : « Yoga et nature vont de pair. Tout est ici question de connexion entre soi et l’environnement ».

Immersion dans la forêt vierge

Lana et Amed, les deux professeurs du Luna Lodge.
Photo courtoisie
Lana et Amed, les deux professeurs du Luna Lodge.

Au bout de la route du village de Carate se niche un petit coin de paradis en altitude dans la montagne. Lana Wedmore, originaire du Colorado et ardente protectrice de cet écrin de nature, a fondé le Luna Lodge. Elle donne le cours de yoga tous les matins, assistée de Amed qui pimente la séance de son expertise en power yoga. La séance est dynamique, le cadre majestueux.

Boire une tasse de cacao, la boisson sacrée des Mayas qui ouvrirait le chakra du cœur, est un rituel fréquent au Costa Rica dans les centres de yoga.
Photo courtoisie
Boire une tasse de cacao, la boisson sacrée des Mayas qui ouvrirait le chakra du cœur, est un rituel fréquent au Costa Rica dans les centres de yoga.

La classe se conclut par une tasse onctueuse de cacao, concoctée par Lana. Elle nous invite ensuite à former un cercle puis à lancer quelques gouttes de bénédiction à la Pachamama avant d’y goûter en nous accolant. Ce remède sacré des Mayas aurait la vertu d’ouvrir le chakra du cœur et de donner de l’énergie ! Guide certifiée en « bain de forêt », elle nous convie ensuite à une marche pieds nus de deux heures dans les sentiers pour relaxer jusqu’au bout des orteils. Porté par les valeurs de sa fondatrice, axées sur le bien-être et la « guérison » par le contact avec la nature et différentes approches holistiques, ce lodge de luxe offre un accueil chaleureux et plusieurs activités écotouristiques. Mais on peut tout simplement se contenter du spectacle visuel et sonore spectaculaire du hibou blanc, de l’ara, du perroquet et le concert incroyablement bruyant des insectes ! On est à la lisière de la plus grande forêt tropicale de la côte pacifique, où 10 000 espèces d’insectes et 400 espèces d’oiseaux ont été recensées. Rien de moins !

Un grand bol d’oxygène dans la forêt tropicale humide depuis le studio du Luna Lodge.
Photo courtoisie
Un grand bol d’oxygène dans la forêt tropicale humide depuis le studio du Luna Lodge.

Sur les douces plages du Golfe Dulce

Séance de méditation devant le golfe Dulce, à l’Ojo del Mar.
Photo courtoisie
Séance de méditation devant le golfe Dulce, à l’Ojo del Mar.

Dans le petit village de Matapalo, l’Ojo del Mar est en bordure du golfe qui sépare la péninsule d’Osa du reste du pays. Le studio de yoga, les cabines en bois et les deux beach nest sont blottis sous les arbres face à la mer frangée de plages de sable blond quasi désertes. L’endroit idéal pour se la couler douce et vivre au rythme des aras, pélicans et capucins qui y vivent en grand nombre. Le golfe est aussi propice en saison à l’observation de baleines à bosse. En tout temps, on peut faire une excursion en kayak pour observer les dauphins. Nico, la propriétaire, est aussi une cuisinière hors pair qui concocte des repas à s’en lécher les doigts !


♦ Ce séjour a été réalisé grâce à la généreuse hospitalité des quatre centres de yoga et à la collaboration de Sansa Airlines et de l’Office du tourisme du Costa Rica. visitcostarica.com

Péninsule d’Osa

  • Finca Exotica (Carate) : sept cabines en bambou et sept tikis tentes équipées d’un lit grand format ou de deux lits jumeaux. Trois repas compris par jour. fincaexotica.com
  • Luna Lodge (Carate) : bungalows fermés en bambou, tentes, ou chambres en bâtiment. Trois repas compris par jour. Lunalodge.com
  • Ojo del Mar (Matapelo) : cabines et deux beach nest sur la plage. Déjeuner compris. ojodelmar.com
  • Ces trois endroits offrent un cours quotidien et plusieurs retraites de yoga de cinq à sept jours tout au long de l’année (voir leurs calendriers respectifs).
  • On peut aussi consulter le site de l’agence Rainforest Reef Escape basée à Osa, qui organise plusieurs retraites de yoga dans cette région : rrescape.com
  • La péninsule d’Osa est à six heures de route de San Jose.
  • En Cessna : 50 minutes avec Sansa­­­ Airlines : flysansa.com

5 lieux de yoga sur la péninsule de Nicoya

ÉVA 0314 Dossier Yoga Costa Rica
Photo Adobe Stock
  • Boutique hôtel Harmony (Nosara) : chambres avec terrasse privée, studio de yoga ouvert à tous, retraite yoga et détox de trois jours. harmonynosara.com
  • Bodhi Tree Yoga Resort (Nosara) : centre de yoga de luxe, retraites d’un à plusieurs jours à l’année.
  • Montezuma Yoga (Montezuma) : dynamique et chaleureux studio de yoga situé à l’hôtel Los Mangos.
  • Peace Retreat (Playa Negra) : centre de retraite dans un cadre intime et chaleureux avec formule exploration yoga cinq jours/quatre nuits.
  • Believe Surf & Yoga (Santa Teresa) : hôtel offrant des forfaits combinant cours de surf et de yoga.
Les capucins sont nombreux partout dans la jungle d’Osa.
Photo courtoisie
Les capucins sont nombreux partout dans la jungle d’Osa.

► Pour trouver une retraite de yoga, on peut aussi explorer : bookyogaretreats.com

Au nord du pays, Nosara

Sur les petites routes de campagne de Nosara, on circule en voiture et en tuk-tuk.
Photo courtoisie
Sur les petites routes de campagne de Nosara, on circule en voiture et en tuk-tuk.
  • La péninsule de Nicoya, qui s’étend de la province de Guanacaste à Puntarenas, est bordée de magnifiques plages réputées pour le surf et de villages à la douceur de vivre, dont Nosara, passage obligé pour tout adepte de yoga. « Nosara a attiré, dès les années 1970, toute une communauté axée sur le yoga et le bien-être », m’explique, entre deux asanas, Rebecca Korvacs, l’une des profs chevronnées du studio de yoga du chic hôtel Harmony qui offre cinq cours quotidiens ouverts à tous (clients de l’hôtel ou non). Le NYI (Nosara Yoga Institute) a formé une pléiade d’enseignants pendant 20 ans. Même depuis sa fermeture, ce village attire toujours autant de monde, comme toute la péninsule de Nicoya. Il faut dire que cette région est reconnue comme l’une des cinq « zones bleues » de la planète : là où les habitants y ont la plus longue espérance de vie. Leur secret résiderait dans un mode de vie et un régime alimentaire sains, une certaine joie de vivre et pas de stress ! Sans même le pratiquer, les Costariciens respirent le yoga. « Pura Vida ! »(profiter des richesses de la vie), leur expression favorite, se manifeste vraiment à la grandeur de ce petit pays !