/news/transports
Navigation

Des autobus désertés à Québec

Le nombre d’usagers du RTC diminue de jour en jour

Le terminus du RTC de Beauport était presque désert, en soirée, dimanche.
Photo Didier Debusschère Le terminus du RTC de Beauport était presque désert, en soirée, dimanche.

Coup d'oeil sur cet article

Les citoyens de Québec ont déjà commencé à déserter les autobus du Réseau de transport de la capitale, au lendemain de l’annonce de l’état d’urgence sanitaire du premier ministre François Legault.   

 • À lire aussi: Coronavirus: François Legault ordonne la fermeture des bars, des gyms et des cinémas  

• À lire aussi: COVID-19: le bilan passe à quatre personnes infectées à Québec  

• À lire aussi: COVID-19: voici la liste des lieux fermés au Québec  

Aux terminus Les Saules, de Charlesbourg et de Beauport, on avait assez de deux mains pour compter le nombre de personnes qui attendaient l’autobus, dimanche soir. Une situation qui se répète depuis quelques jours, selon des passagers.   

Jimmy Walter-Hubert (à gauche) et Maxime Dorion
Photo Didier Debusschère
Jimmy Walter-Hubert (à gauche) et Maxime Dorion

« Habituellement, les autobus que je prends à Sainte-Foy et à Limoilou sont bien pleins. Et là, c’est vide. Il y a genre 6 ou 7 personnes, alors que normalement, ça déborde », raconte Jimmy Walter-Hubert, un habitué du RTC.    

Maude Côté-Lavoie
Photo Didier Debusschère
Maude Côté-Lavoie

« C’est rarement vide comme ça. La 803, qui passe aux Galeries de la Capitale, est toujours pleine, alors que là, c’est vraiment tranquille. Ça fait au moins deux jours que c’est comme ça », explique Maude Côté-Lavoie, qui utilise l’autobus pour se rendre au travail.

Le terminus du RTC de Charlesbourg était presque désert, en soirée, dimanche.
Photo Didier Debusschère
Le terminus du RTC de Charlesbourg était presque désert, en soirée, dimanche.

Éviter la propagation

Dans l’optique de maintenir son service pendant la crise sanitaire, le Réseau de transport de la Capitale fait appel au sens des responsabilités et au bon sens de ses clients. Il leur demande, entre autres, de remettre à plus tard les déplacements non essentiels et de ne pas utiliser le transport en commun pour se rendre à une clinique de dépistage de la COVID-19.

Mentionnons également que tous les parcours-écoles seront fermés à compter de lundi, tout comme le centre d’information du RTC de la rue des Rocailles, mardi. 

Concernant le Service de transport adapté de la Capitale, plus aucun transport vers les hôpitaux, CHSLD ou résidences pour personnes âgées ne sera effectué jusqu’à nouvel ordre, à moins qu’il ne s’agisse d’un besoin médical ou du lieu de résidence du client.