/sports/others
Navigation

Championnat canadien collégial de volleyball: Un bilan positif malgré des conditions difficiles

Championnat canadien collégial de volleyball: Un bilan positif malgré des conditions difficiles
Photo DIDIER DEBUSSCHÈRE

Coup d'oeil sur cet article

Éric Lavigne trace un bilan positif du Championnat canadien collégial de volleyball féminin disputé au collège Garneau dans des conditions difficiles. 

• À lire aussi: Volleyball collégial féminin: les Élans de Garneau s’inclinent en finale du championnat canadien 

Après un premier match présenté devant des gradins pratiquement remplis, jeudi, le responsable des sports a dû demander aux gens de quitter le gymnase en réponse aux demandes du gouvernement québécois qui interdisait les rassemblements intérieurs de plus de 250 personnes en raison de la propagation de la COVID-19. Jusqu’à la finale de samedi soir, les normes ont été suivies, même si l’engouement et l’excitation reliés à la présence des Élans en finale auraient permis de remplir le gymnase au bouchon. 

«En neuf ans à Garneau, cette annonce fut le moment le plus difficile que j’ai vécu, a exprimé Lavigne, mais les gens ont compris. Après avoir reçu le feu vert de la direction du collège et de l’Association canadienne du sport collégial, nous avons décidé de présenter le tournoi, mais en limitant les spectateurs.» 

«Nous avons été sur un pied d’alerte pendant tout le championnat, mais nous n’avons jamais pensé arrêter le tournoi, même si on était conscient que c’était une possibilité selon l’évolution des choses, de poursuivre Lavigne. Nous avons respecté à la lettre les demandes du gouvernement en termes d’hygiène, de salubrité et d’équipe médicale présente sur les lieux. Nous avons contrôlé le nombre d’entrées.» 

Certains ont soulevé des doutes sur la décision de poursuivre le championnat. «Peu importe la décision, on savait qu’on ne ferait pas l’unanimité, a résumé Lavigne. Nous avons été très respectueux des règles. La sécurité des joueuses n’a jamais été compromise. Je suis très fier du résultat.» 

«Sur le plan sportif, notre équipe a remporté la médaille d’argent; nous avons reçu des félicitations de toutes les équipes concernant la qualité de l’organisation, ce qui a représenté un baume, d’ajouter Lavigne. Ce fut un travail d’équipe avec la direction du collège, l’Association canadienne, le RSEQ et le comité organisateur.» 

Même si les revenus provenant de la vente des billets ont été réduits considérablement, Lavigne assure que le bilan ne s’écrira pas à l’encre rouge. «En raison de la qualité de nos partenaires, on était assuré de faire nos frais avant même le début du championnat, a-t-il expliqué. On a bien géré nos dépenses. Il y a eu une perte majeure des revenus qui peut varier entre 10 000$ et 15 000$, mais l’événement ne sera pas déficitaire.»