/sports/football
Navigation

Un contrat d’un an pour Antony Auclair

L’ailier rapproché reste chez les Buccaneers

Après trois ans avec les Buccaneers, Antony Auclair a obtenu un deuxième contrat avec l’organisation en vue de la prochaine saison.
Photo d'archives, AFP Après trois ans avec les Buccaneers, Antony Auclair a obtenu un deuxième contrat avec l’organisation en vue de la prochaine saison.

Coup d'oeil sur cet article

Antony Auclair et les Buccaneers de Tampa Bay se sont entendus pour prolonger leur association, à la faveur d’un contrat d’un an. 

• À lire aussi: Deux ans de plus pour Cousins au Minnesota  

• À lire aussi: Texans: DeAndre Hopkins sur le départ?  

• À lire aussi: NFL: la valse des étiquettes se poursuit  

L’ailier rapproché disputera donc une quatrième saison avec l’équipe qui l’a embauché comme agent libre au printemps 2017. En 32 matchs avec les Buccaneers, Auclair a capté 10 passes et s’est imposé comme un bloqueur de premier plan à travers la ligue à sa position. 

L’athlète de Notre-Dame-des-Pins réagira ce matin à la nouvelle lors d’une conférence téléphonique avec les médias québécois. Son agent, Sasha Ghavami, s’est dit très satisfait de l’entente, sans dévoiler les chiffres. 

« C’est une entente qu’on travaille depuis décembre. Après plusieurs discussions, on a convenu qu’il était préférable d’y aller pour un an. Je pense que c’est une excellente nouvelle. Les Bucs aiment beaucoup Antony. Il peut continuer sa progression dans une situation familière », s’est-il réjoui. 

Mercredi, à l’ouverture du marché des joueurs autonomes, le Beauceron serait devenu agent libre avec restriction. L’organisation s’est montrée élogieuse à l’endroit de l’ancien du Rouge et Or à plusieurs reprises et il semblait hors de question de prendre le risque de le laisser filer sous d’autres cieux. 

Avec Brady ? 

L’automne dernier, l’ailier rapproché a pris part à huit rencontres avant de subir une blessure à l’orteil, qui a mis fin à sa saison. À son dernier match face aux Seahawks de Seattle, il avait pris part à 56,6 % des jeux offensifs des siens, un sommet en carrière. Il exerce également un rôle clé sur les unités spéciales. 

Toujours chez les Buccaneers, tout indique qu’ils seraient désormais les premiers en ligne pour l’obtention des services du vétéran quart-arrière Tom Brady, si celui-ci choisit de quitter les Patriots. 

Hopkins s’en va 

Ailleurs dans la NFL, la période de négociations s’est ouverte avec fracas, lundi. Les Texans de Houston ont échangé le receveur étoile DeAndre Hopkins aux Cardinals de l’Arizona en compagnie d’un choix de quatrième ronde au prochain repêchage en retour du porteur David Johnson et d’un choix de deuxième ronde. 

L’échange a ouvertement suscité le dégoût de plusieurs joueurs des Texans via les réseaux sociaux. Hopkins est deuxième chez les receveurs dans la NFL au cours des cinq dernières saisons au chapitre des réceptions (504), des verges (6590) et des touchés (46). 

De leur côté, les Colts d’Indianapolis ont envoyé leur choix de première ronde, le 13e au total, aux 49ers de San Francisco en retour du plaqueur DeForest Buckner. 

Les Browns de Cleveland ont été actifs en cette première journée de négociations légales avant l’ouverture officielle du marché, mercredi à 16 h, en embauchant le bloqueur Jack Conklin et en consentant le plus gros contrat de l’histoire à un ailier rapproché, Austin Hooper (4 ans, 44 millions).