/news/coronavirus
Navigation

Des investissements massifs et accélérés pour relancer l'économie, plaide Labeaume

Le maire de Québec, Régis Labeaume, estime que la meilleure façon d’aider les commerçants, dans le contexte de pandémie, est d’investir massivement dans les infrastructures pour stimuler l’économie.
Photo Stevens LeBlanc Le maire de Québec, Régis Labeaume, estime que la meilleure façon d’aider les commerçants, dans le contexte de pandémie, est d’investir massivement dans les infrastructures pour stimuler l’économie.

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec n’a pas l’intention d’accorder un congé de taxes aux citoyens ni aux entreprises. Elle mise sur des investissements colossaux de 866 M$ en infrastructures, d’ici la fin de l’année, pour favoriser la relance de l’économie. 

• À lire aussi: COVID-19: Précautions supplémentaires pour les médias aux hôtels de ville de Québec et de Lévis  

«Nous, ce qu’on peut faire de mieux pour aider tout le monde, c’est l’investissement de nos 866 M$ (qui étaient déjà prévus au Plan d’immobilisations quinquennal). Le premier ministre l’a dit, le transport structurant va devenir un élément de reprise économique», a déclaré le maire Régis Labeaume, en conférence de presse mardi. 

«C’est ça qui va faire la différence. Il n’y a pas de miracles pour les commerces si ce n’est qu’il faut créer de la clientèle. Quand les compagnies ont des contrats et que les gens ont des paies, c’est comme ça qu’ils consomment», a-t-il martelé, invitant les deux autres paliers de gouvernement à en faire autant et à investir massivement. Il rappelle que la Ville, elle, n'a pas le droit de faire un déficit à la fin de l'année, contrairement au provincial et au fédéral. 

«Je veux rappeler que ce n’est pas le rôle de la Ville de soutenir l’économie dans les moments de crise, c’est le rôle des gouvernements. Les gouvernements, habituellement, investissent lourdement en infrastructures et cette fois-ci, ça ne sera pas différent.» 

Le maire prévoit accélérer certains chantiers, dans la mesure du possible. Même stratégie pour son Plan commerce de 10 M$ qui comprend diverses mesures d’aide aux commerçants. Il a également annoncé qu’il rembourserait deux fois plus vite les fournisseurs de la Ville, afin de leur permettre d'avoir des liquidités plus rapidement.  

Paiements de taxes reportés? 

Questionné sur la possibilité de permettre aux contribuables (résidents et commerçants) d’étaler leurs paiements de taxes pour leur donner un répit, M. Labeaume a laissé entendre qu’il planchait sur une annonce éventuelle, sans faire de promesse. 

«On retourne travailler là-dessus. Je n’ai pas la réponse aujourd’hui. C’est sûr qu’il n’y aura pas de congé de taxes», a-t-il cependant confirmé. L’opposition, elle, suggère de reporter le deuxième paiement de taxes prévu le 4 mai prochain, à une date ultérieure. C’est précisément ce que la Ville de Saint-Augustin a annoncé, mardi soir, pour ses propres contribuables. Le paiement de taxes dû pour le 24 avril a été reporté en octobre afin de «donner de l'oxygène» aux contribuables, a indiqué le maire Sylvain Juneau.  

Bénévoles recherchés  

La Ville, par ailleurs, cherche des bénévoles pour aider les organismes communautaires qui peinent à subvenir aux besoins des plus démunis en raison de la pandémie et du confinement des aînés. 

«Je demande à tous ceux et celles qui sont disponibles de contacter le 211 pour faire du bénévolat dans les organisations communautaires. On veut se créer une banque parce qu’on sent que dans les prochains jours, ça va devenir plus corsé», a déclaré le maire. 

Il a notamment invité les étudiants, privés de cours actuellement, à se manifester. «On anticipe une pénurie de bénévoles parce que souvent, les bénévoles sont plus âgés. On a peut-être 95 organismes sur le territoire qui font des livraisons de repas et Moisson Québec sert de distributeur général. On s’est offerts pour jouer un rôle de facilitateur avec le CIUSSS», a renchéri la directrice générale adjointe, Chantale Giguère.