/entertainment/tv
Navigation

«Il faut prendre la situation au sérieux»

La finale d’Animania a été tournée vendredi dernier devant un public épars

ART-PLATEAU-ANIMANIA-PASCAL MORISETTE
Photo d’archives Pascal Morrissette a animé la finale d’Animania devant une trentaine de spectateurs, plutôt que 150, en raison de la pandémie.

Coup d'oeil sur cet article

Pascal Morrissette a craint que la pandémie de coronavirus force l’annulation de la grande finale d’Animania. Le tournage a finalement eu lieu vendredi dernier, mais devant un auditoire très réduit en studio. « C’est dans des moments comme celui-ci que le rôle des artistes prend toute son importance. Les gens ont besoin d’être divertis, de se changer les idées », avance l’animateur.

« Évidemment, on n’aurait pas tourné l’émission dans une situation risquée ; au moment où on l’a fait, les mesures gouvernementales visaient les rassemblements de plus de 250 personnes. Mais l’équipe a quand même préféré ne pas prendre de risques. Il faut prendre ça très au sérieux, et c’est ce qu’on a fait », ajoute Pascal Morrissette en entretien au Journal

Une trentaine de spectateurs

C’est donc dans une formule résolument plus intime – devant une trentaine de spectateurs plutôt que 150 – qu’a été tourné le couronnement de l’animal de compagnie favori des Québécois, diffusé mercredi soir sur les ondes de TVA. L’accès au plateau a été limité aux proches des finalistes, en plus de l’équipe technique. 

Outre cette réduction de l’auditoire en studio et quelques menus détails, tout s’est déroulé comme initialement prévu, assure Pascal Morrissette. La pandémie n’aura donc eu aucune incidence sur le vainqueur. 

« Le vote du public s’est terminé 24 heures après la diffusion du dernier épisode, alors le changement de plan n’a pas affecté le résultat. On a simplement enlevé quelques segments où on voulait aller dans le public avec les animaux. Par contre, c’est certain que ç’a été très différent comme dynamique. C’est plus difficile d’animer sans pouvoir rebondir avec l’énergie du public dans la salle. Mais je ne pense pas que ça se ressent dans le résultat final », explique l’animateur. 

Au programme

On retrouvera donc mercredi soir Zodiak, Maïko, Shirley, Bémol et compagnie, pour savoir lequel remportera le titre, en plus de 10 000 $ en prix. Pour meubler l’émission de 60 minutes, Pascal Morrissette recevra également des invités (dont il préfère pour l’instant taire l’identité), en compagnie de leurs animaux domestiques. 

Vu le contexte actuel, aucune décision n’a encore été prise concernant une éventuelle deuxième saison d’Animania. Pascal Morrissette avoue lui-même être en « restructuration » de sa vie professionnelle, « très inquiet » des conséquences à court et long terme de cette pandémie. 

Il continue toutefois de travailler à l’organisation de l’événement annuel Juste pour ados, prévu durant le festival Juste pour rire, et ce, sans même savoir s’il aura lieu. 

« Est-ce qu’il y aura des festivals cet été ? On ne le sait même pas. C’est assez stressant. Ma femme et moi, on est chanceux, on a eu de bonnes années récemment, on a travaillé beaucoup. Mais quand je pense aux gens qui sont plus serrés monétairement, aux mères monoparentales... Ça doit être l’enfer. Il faut vraiment que les gens prennent la situation très au sérieux parce que, sinon, ça peut s’étaler très longtemps. Alors on reste à la maison le plus possible ! » conclut-il. 


La finale d’Animania sera diffusée mercredi soir, 20 h, à TVA. Une émission spéciale de type « bloopers » viendra clore la saison mercredi prochain. 

À surveiller mercredi

Point doc : Homothérapies

Encore aujourd’hui, certaines personnes continuent de penser que l’homosexualité est une maladie. Ce documentaire montre les conséquences dévastatrices des fameuses « conversions thérapeutiques » qui passent sous le radar des autorités en Europe.

Télé-Québec / 20 h


Les enfants de la télé

André Robitaille et Édith Cochrane accueillent Jean-René Dufort, Gilles Duceppe et l’animatrice Marie-Claude Lavallée. 

ICI Télé / 20 h


Léo

La deuxième saison de Léo, cette charmante comédie avec Fabien Cloutier, est présentée à coup de deux épisodes en rafale chaque mercredi. Mercredi soir, Cindy et Léo s’entendent pour dévoiler à leurs familles leur beau secret, mais un coup de téléphone décevant vient contrecarrer leurs plans. 

TVA / 21 h et 21 h 30


En chiffres

ART-PLATEAU-ANIMANIA-PASCAL MORISETTE
Photo courtoisie, Télé-Québec

3: Les séries Hubert et Fanny, Trop. (saisons 1 et 2) et Plan B (saison 2) sont désormais disponibles sur ICI TOU.TV. Ces trois fictions n’étaient auparavant disponibles que sur l’Extra, le volet payant du service de vidéo sur demande par Internet de Radio-Canada.