/sports/football
Navigation

Tom Brady se joindrait aux Buccaneers de Tampa Bay

FBN-SPO-KANSAS-CITY-CHIEFS-V�NEW-ENGLAND-PATRIOTS
Photo d'archives, AFP Tom Brady a affirmé qu’il ne ressentait « que de l’amour et de la reconnaissance pour toutes les années en Nouvelle-Angleterre », dans un message pour dire au revoir aux partisans des Patriots.

Coup d'oeil sur cet article

Après 20 saisons, 614 passes de touché, 17 titres de division et six conquêtes du Super Bowl, Tom Brady en est arrivé à la conclusion qu’à 42 ans, le peu de temps qu’il lui reste dans la NFL sera consacré à une autre équipe que les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. C’est à Tampa, chez les Buccaneers, qu’il tentera de rédiger un autre chapitre de sa légende.

Le monde du sport a beau avoir le genou au sol comme le reste de la société en pleine pandémie, mais la bombe n’a pas manqué de rappeler que, même sans compétition sur le terrain, les amateurs ont soif d’information.

Brady a ébranlé la planète sportive et rappelé à quel point le sport touche une fibre sensible du commun des mortels lorsque la nouvelle de son départ a fait exploser le web, mardi.

« Je ne sais pas ce que mon avenir dans le football me réserve, mais je sais qu’il est temps de passer à une autre étape dans ma vie et ma carrière. Merci du fond du cœur », a écrit le légendaire quart-arrière aux partisans des Patriots, via son compte Instagram. 

Voir cette publication sur Instagram

FOREVER A PATRIOT

Une publication partagée par Tom Brady (@tombrady) le

C’était une dizaine d’heures avant que la deuxième météorite tombe, en soirée. C’est avec les Buccaneers que le vétéran tentera de rééditer ses exploits.

Les Buccaneers passent donc de Jameis Winston, quart-arrière montrant le plus haut pourcentage d’interceptions par passes tentées dans l’histoire, à Brady, qui présente le cinquième meilleur taux de tous les temps.

Voir cette publication sur Instagram

LOVE YOU PATS NATION

Une publication partagée par Tom Brady (@tombrady) le

Un long processus

Il y a un an, les premiers germes d’une éventuelle séparation étaient déjà semés quand Brady et les Patriots n’arrivaient pas à s’entendre sur un contrat de plus d’un an. 

Toute la saison durant, des rumeurs ont proliféré voulant que, pour la première fois de sa carrière, Brady ait eu le désir réel d’aller voir ailleurs au terme de la campagne, mettant même en vente sa demeure au Massachusetts.

D’autres rumeurs font aussi état de frictions depuis quelques années entre le quart-arrière et l’entraîneur-chef Bill Belichick. 

Le quart-arrière étoile et son entraîneur Bill Belichick lors de la dernière conquête du Super Bowl en février 2019.
Photo d'archives, AFP
Le quart-arrière étoile et son entraîneur Bill Belichick lors de la dernière conquête du Super Bowl en février 2019.

La saison dernière, Brady et l’attaque aérienne des Patriots ont connu quelques ratés, et certains ont évoqué le déclin du célèbre numéro 12. D’autres ont fait état de la piètre collection de receveurs à sa disposition, ce qui aurait d’ailleurs irrité le principal intéressé.

Selon le propriétaire de l’équipe, Robert Kraft, Brady aurait été l’instigateur de discussions avec l’organisation lundi soir, sans toutefois que celles-ci portent leurs fruits.

« Nous avons eu une conversation respectueuse. Ce n’est pas la façon dont je souhaitais que ça se termine, mais je veux qu’il agisse dans son intérêt. Après 20 ans avec nous, il a mérité ce droit. Je l’aime comme un fils », a-t-il déclaré à ESPN.

Hommage de Belichick

De son côté, Belichick a commenté par voie de communiqué, se montrant élogieux. Reste à voir sa réaction lorsqu’il sera appelé à commenter en personne, lui qui n’est pas reconnu pour ses habiletés au lancer de la gerbe de fleurs.

« Tom et moi aurons toujours une relation basée sur l’amour, le respect, l’admiration et l’appréciation. Rien à propos de la fin de sa carrière en tant que Patriot ne change à quel point cette carrière a été spectaculaire. Ce fut un privilège de diriger Tom pendant 20 ans », a louangé celui qui l’a qualifié de « meilleur quart-arrière de tous les temps ».

Destination, Tampa !​

Une fois qu’il s’est résigné à partir, Brady aurait arrêté son choix entre les Buccaneers et les Chargers de Los Angeles. Les Bucs, avec une offre contractuelle lui valant une trentaine de millions, en plus de plusieurs receveurs productifs, ont remporté le derby. 

En incluant les séries, le mythique pivot a disputé 326 matchs avec les Patriots. Il s’agit du deuxième plus haut total pour un joueur de la NFL au sein de la même franchise, après le botteur Jason Hanson, qui a joué 333 parties avec les Lions de Detroit.

Quant aux Patriots, leur quart-arrière actuel est le jeune Jarrett Stidham, un choix de quatrième ronde de l’an dernier. 

Cependant, ils pourraient opter pour l’un des vétérans disponibles actuellement ou dans les prochains jours, qu’il s’agisse de Winston, Cam Newton (Panthers), Andy Dalton (Bengals) ou Nick Foles (Jaguars), pour ne citer que quelques exemples. Ou tout autre lapin qui sortira du chapeau de Belichick...