/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: Air Canada suspendra la majorité de ses vols internationaux

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Air Canada a annoncé mercredi qu'elle suspendra la majorité de ses vols internationaux d'ici la fin du mois.

La diminution du service offert, qui se fera graduellement d'ici le 31 mars, vise à se plier aux restrictions sur les voyages annoncés tant par les États-Unis que le Canada afin de limiter la propagation de la COVID-19. 

Rappelons qu'Ottawa a décidé de fermer sa frontière aux touristes internationaux et que les passages seront grandement restreints à la frontière terrestre avec les États-Unis. 

Le transporteur aérien ne suspendra cependant pas entièrement ses vols. «Air Canada entend poursuivre l'exploitation d'un nombre limité de "ponts aériens" internationaux entre une ou plusieurs de ses plaques tournantes canadiennes et Londres, Paris, Francfort, Delhi, Tokyo ainsi que Hong Kong», a expliqué l'entreprise par communiqué. 

Son réseau international passera ainsi de 101 à six aéroports, en date du 1er avril. 

Du côté des États-Unis, Air Canada continuera à desservir 13 aéroports, contre 53 actuellement. Il s'agit des aéroports de New York (LGA et EWR), Boston, Washington (IAD et DCA), Chicago, Houston, Seattle, San Francisco, Los Angeles, Denver, Orlando et Fort Lauderdale. 

Le service interne au Canada écopera aussi. Dès le 1er avril, Air Canada ne desservira plus que 40 aéroports, contre 62 actuellement. 

«Les restrictions sur les voyages imposées par les gouvernements du monde entier ont des conséquences cataclysmiques sur l'industrie mondiale du transport aérien. [...] Nous travaillons jour et nuit afin de composer avec les répercussions, sur nos clients et nos activités, de diverses restrictions de voyages appliquées par les gouvernements à une vitesse inédite et sans préavis», a commenté le président et chef de la direction d'Air Canada, Calin Rovinescu.