/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: une clinique «au volant» ouverte à Québec

Des patients seront vus toutes les cinq minutes dans quelques jours

Coup d'oeil sur cet article

La clinique de prélèvements au volant du CIUSSS de la Capitale-Nationale a ouvert ses portes hier, dans un garage de l’hôpital Chauveau. D’ici quelques jours, la clinique pourrait être en mesure de voir des patients toutes les cinq minutes.  

• À lire aussi: COVID-19: n’utilisez pas les masques pour prévenir la contamination, implore la santé publique  

• À lire aussi: [EN DIRECT 18 mars 2020] COVID-19: plus de 200 000 cas et 8000 morts, suivez les derniers développements  

Cette clinique est la deuxième du genre dans la grande région de Québec, après celle du Centre hospitalier Paul-Gilbert, sur la Rive-Sud.  

S’il n’en existe aucune actuellement dans la région de Montréal, l’option n’est pas écartée dans l’avenir, indique la santé publique.  

  • ÉCOUTEZ l'entrevue de Chantal Guimont, directrice médicale à MAclinique médicale Lebourgneuf à Québec, à QUB Radio:

La technique de prélèvement en service au volant permettra aux infirmières de la Capitale-Nationale de voir un volume élevé de patients, en testant notamment plusieurs occupants d’une même voiture.   

L’infirmière Nathalie Dubé se prépare à recevoir un patient pour un test à la nouvelle clinique de prélèvements au volant du CIUSSS de la Capitale-Nationale.
Photo Stevens LeBlanc
L’infirmière Nathalie Dubé se prépare à recevoir un patient pour un test à la nouvelle clinique de prélèvements au volant du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

« On a mis un quota maximal de quatre personnes, soit deux à l’avant, deux à l’arrière. Les gens en caravane, l’infirmière n’entrera pas pour aller prélever sur la troisième banquette », affirme Serge Garneau, directeur adjoint des services de santé généraux au CIUSSS de la Capitale-Nationale.  

Puisque la procédure reste à être affinée, les premiers patients seront d’abord vus toutes les 15 minutes.  

« Rapidement, ce qu’on veut atteindre, c’est une bonne capacité pour arriver à peu près aux 5 minutes », précise M. Garneau.  

Deux étapes  

La procédure de prélèvement au volant demeure assez simple et n’implique pas de grandes différences pour le personnel en place.  

Une première infirmière questionne le ou les occupants du véhicule sur leurs symptômes.  

Les automobilistes qui se présentent doivent d’abord avoir obtenu un rendez-vous en composant le 1 877 644-4545.
Photo Stevens LeBlanc
Les automobilistes qui se présentent doivent d’abord avoir obtenu un rendez-vous en composant le 1 877 644-4545.

Ces informations sont colligées et rapidement inscrites dans une base de données provinciale de suivi de la COVID-19.  

Le conducteur avance ensuite vers une deuxième infirmière qui, elle, sera responsable du prélèvement. Dès que les échantillons sont prélevés, le véhicule peut quitter le garage.  

Un quota de quatre personnes par véhicule est permis. Dès que les échantillons sont prélevés, le véhicule peut quitter le garage.
Photo Stevens LeBlanc
Un quota de quatre personnes par véhicule est permis. Dès que les échantillons sont prélevés, le véhicule peut quitter le garage.

« La clinique en centre hospitalier ou à l’auto, finalement, c’est la même affaire. Les infirmières utilisent le même équipement de protection, on fait les mêmes prélèvements et on les envoie au même laboratoire », explique Serge Garneau.  

Sur rendez-vous seulement  

Comme pour toutes les autres cliniques de la province, les gens qui doivent être testés doivent préalablement avoir obtenu un rendez-vous avant de se présenter.  

Les gens qui croient avoir des symptômes ou qui ont été en contact avec quelqu’un déclaré positif peuvent appeler au 1 877 644-4545. On leur offrira un rendez-vous, si nécessaire.