/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: une Montréalaise de 78 ans confinée en Espagne veut revenir au pays

Coronavirus - Covid-19
Photo courtoisie La Québécoise Marthe Dionne, âgée de 78 ans, tente de garder le moral même si elle ne peut aucunement sortir de son appartement de Barcelone, en Espagne, qui a décrété l'état d'urgence pour contrer la crise du coronavirus. Elle souhaite que les autorités l'aide à revenir au pays.

Coup d'oeil sur cet article

Une Montréalaise de 78 ans confinée en Espagne s’inquiète d’être sans nouvelles de sa compagnie aérienne et des autorités, car elle craint de ne pas pouvoir revenir rapidement au pays.  

Marthe Dionne est en voyage en Espagne depuis le 16 janvier dernier, mais depuis vendredi, il lui est interdit de sortir de son appartement de Barcelone, sans exception.   

«Quand nous aurons un vol pour rentrer, il faudra avoir la preuve en main pour se rendre à l’aéroport», expose celle qui est forcée de vivre en quarantaine.   

Marthe Dionne a visité les plages d'Espagne avant d'être obligée de vivre en quarantaine, durant son voyage.
Photo courtoisie
Marthe Dionne a visité les plages d'Espagne avant d'être obligée de vivre en quarantaine, durant son voyage.

Depuis que l’Espagne a décrété samedi l’état d’urgence face à la COVID-19, cette Montréalaise veut devancer son retour au Québec, qui était prévu le 12 avril prochain.   

Elle dit avoir communiqué avec Air Transat pour modifier la date de son billet d’avion et avoir rempli le document de rapatriement, comme lui a suggéré sa compagnie aérienne.   

«Nous avons reçu un accusé de réception de notre demande et, depuis, plus de nouvelles», s’inquiète-t-elle.   

La septuagénaire affirme avoir ensuite interpellé le gouvernement du Canada pour accélérer les démarches, sans succès.   

«Le premier ministre ne cesse de dire de rentrer au pays. Nous voulons bien rentrer, mais nous n’avons pas de moyens», déplore Mme Dionne.   

Cette voyageuse se trouve actuellement avec sa fille. Sa santé est bonne et elle ne manque pas de nourriture.   

«Nous comprenons les mesures et nous les respectons à 100% [...] C’est quand même frustrant d’être à Barcelone et de ne pas pouvoir en profiter», a-t-elle partagé au Journal.  

Ses proches du Québec sont également inquiets de la savoir au loin et souhaitent qu’elle revienne rapidement chez elle.   

«Si les avions ne font plus de vols, comment allons-nous rentrer au Canada?», se questionne-t-elle.   

Ces mesures de confinement strictes sont imposées à Mme Dionne à cause de son âge avancé, car l’Espagne fait partie des pays les plus touchés d’Europe par la crise du coronavirus.