/news/coronavirus
Navigation

La COVID-19 n'a pas été inventée en laboratoire

Coup d'oeil sur cet article

«L’heure est grave. L’heure est très grave» sont les premières paroles prononcées par un homme devant sa webcam dans une vidéo intitulée «Le virus coronavirus made in France» sur YouTube.

• À lire aussi: Pascal Bérubé interpelle les conspirationnistes 

• À lire aussi: Pourrait-il y avoir des opposants à son futur vaccin? 

Dans cette vidéo, un homme tente d’expliquer que l’existence du brevet «EP 1 694 829 B1» prouve «l’invention» de la COVID-19 en laboratoire.    

Cependant, le brevet dont il est question est relatif à la création d’un vaccin pour combattre une nouvelle souche du coronavirus découverte en 2003, appelée SRAS.     

L’Institut Pasteur, un organisme français qui se spécialise en développement de vaccins, entre autres, a souhaité corriger le tir après que la vidéo virale ait été partagée massivement et créé la plus grande confusion.     

 «En 2003, lors de l’épidémie du SRAS, qui est un virus proche du COVID19, l’Institut Pasteur a mis au point un candidat vaccin et des tests permettant de diagnostiquer les patients, y compris un test sérologique. Des brevets ont été déposés et obtenus sur ces inventions vaccin et diagnostic» peut-on lire dans la publication Facebook de l’organisme.     

Comme expliqué dans un communiqué, ce candidat-vaccin contre le SARS-CoV1 a fait l’objet d’une déclaration d’invention (brevet) en 2004. Néanmoins, cette souche du coronavirus est nettement différente du SARS-CoV2, responsable de la COVID-19 à l’heure actuelle.    

Il est donc complètement erroné de croire que l’Institut Pasteur aurait inventé le virus en laboratoire. Ce brevet, pourtant existant et disponible sur le web, fait plutôt référence à la découverte du virus en 2004 et à l’invention d’un vaccin.     

Supprimée et remise sur le site à répétition, la vidéo originale semble ne plus être accessible.