/news/politics
Navigation

COVID-19: le référendum prévu à Saint-Augustin est reporté

Le maire de Saint-Augustin, Sylvain Juneau
Photo d'archives Simon Clark Le maire de Saint-Augustin, Sylvain Juneau

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement du Québec a annoncé jeudi l’annulation ou le report de toutes les consultations publiques qui nécessitent le déplacement de citoyens, jusqu’à nouvel ordre, ce qui signifie que le référendum qui devait être tenu lors des deux prochains week-ends à Saint-Augustin n’aura pas lieu.  

• À lire aussi: COVID-19: Québec demande le report des assemblées publiques municipales

• À lire aussi: 28 jours MINIMUM pour recevoir un chèque d’assurance-emploi  

Les quelque 500 électeurs de Saint-Augustin-de-Desmaures qui étaient appelés aux urnes, dimanche prochain (vote par anticipation) et le dimanche suivant, pour un référendum portant sur les règles de construction autour du lac Saint-Augustin, ne doivent finalement plus se présenter à l’hôtel de ville, afin de minimiser les risques de propagation de la COVID-19.      

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, demande officiellement à l’ensemble des municipalités d’annuler ou reporter «toutes les formes de consultations [...] comme les assemblées publiques de consultation, les référendums ou les tenues de registre», peut-on lire dans une dépêche diffusée en matinée. Seules les consultations en ligne peuvent donc se poursuivre.       

«Plus que jamais, nous avons besoin de la collaboration de toutes les municipalités afin qu'ensemble, nous puissions protéger nos citoyens. Soyez rassurés, nous travaillons actuellement au développement de solutions qui permettront de poursuivre les projets municipaux en cours, tout en respectant les indications de la Santé publique», a déclaré la ministre.      

Le maire de Saint-Augustin, Sylvain Juneau, a salué cette décision qu’il attendait avec impatience. «Qu’on prenne soin de la santé des gens et qu’on fasse en sorte que toute forme de consultation comme celle-là soit reportée, c’était une évidence, pour moi, que c’était nécessaire. Qu’on soit pour ou contre le règlement, ça ne change absolument rien. Là, ce qui prime, c’est la santé des gens, et il n’y a pas d’autres discussions à y avoir.»      

Des effets à Québec

La décision de la ministre des Affaires municipales a peu d’impacts à la Ville de Québec. C’est que la municipalité a - de toutes façons -décidé dès lundi de reporter toutes ses consultations publiques ainsi que les réunions de se conseils de quartier. 

Sur les quatre consultations en cours, trois se déroulent en ligne. Elles sont donc maintenues. Une seule réunion, qui devait avoir lieu ce jeudi soir et qui était consacrée au développement prévu dans le secteur au nord de la rue de l’Etna, a été reportée à une date ultérieure.

Au moment d’écrire ces lignes, jeudi après-midi, le ministère des Affaires municipales ne disposait pas des chiffres précis pour connaître le nombre de référendums et de consultations publiques qui seront annulés dans les différentes municipalités du Québec.

– Avec la collaboration de Taïeb Moalla

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.