/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: Des craintes à la hausse dans tous les milieux de travail

Coup d'oeil sur cet article

Chaque jour qui passe, les craintes fondées ou non augmentent dans plusieurs milieux de travail de Québec et Chaudière-Appalaches alors que le nombre de cas positifs à la COVID-19 grimpe encore de manière importante. 

Le CIUSSS du Saguenay–Lac-Saint-Jean a annoncé jeudi un premier cas de COVID-19. La personne infectée est un homme de moins de 40 ans venu d’Europe pour participer à un festival. 

À Lévis, un service de garde essentiel a fermé ses portes. Le CPE Vire-Crêpe a informé les parents qu’une personne du Jardin d’Étoiles était atteinte. 

En milieu carcéral, la propagation suscite aussi des craintes. Les pénitenciers du Québec n’auraient mis en place aucune mesure pour éviter une éventuelle propagation, a dénoncé un employé des services correctionnels, inquiet.  

Des dénonciations 

«La consigne donnée dans les pénitenciers, c’est de continuer de travailler comme d’habitude. Il n’y a rien par rapport à la période de crise», déplore ce fonctionnaire fédéral.  

Par ailleurs, au provincial, une dizaine de détenus se retrouvent en isolement préventif dans cinq prisons.  

Au gouvernement, le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec voudrait envoyer rapidement les employés à la maison alors que deux cas de COVID-19 ont été détectés dans des ministères de Québec et Lévis.   

Il s’agit d’un employé du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), à Québec, et d’un employé du ministère des Transports (MTQ), à Lévis, selon des échanges internes consultés par Le Journal.   

À la Ville de Québec, outre les services essentiels, le télétravail se déploie progressivement. «L’exercice de télétravail a débuté lundi, a rappelé Chantale Giguère, coordinatrice municipale de la sécurité civile. On a tout près de 2000 accès VPN [acronyme anglais pour Réseau Privé Virtuel] accessibles à distance.»         

Des inquiétudes 

Par ailleurs, la présence d’un travailleur fiévreux a suffi à semer l’inquiétude jeudi sur un chantier de construction d’une résidence pour retraités de Québec. Rien n’indique toutefois qu’il aurait contracté le coronavirus. 

Enfin, la direction du centre commercial Fleur de Lys a pris les grands moyens pour sensibiliser les personnes âgées au risque de la COVID-19 avec la présence d’agents de sécurité aux portes. 

Toujours dans la région, un individu expulsé jeudi d’une succursale SAQ à Lévis ne serait pas porteur de la COVID-19.  

Au Québec, les autorités confirment 121 cas positifs et un décès. Le total de la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches est de 16 personnes infectées. 

– Avec la collaboration de Kathryne Lamontagne, Taïeb Moalla et Dominique Lelièvre