/news/coronavirus
Navigation

Québec: la messe de Pâques célébrée à huis clos

Québec: la messe de Pâques célébrée à huis clos
Photo d'archives Dominique Lelièvre

Coup d'oeil sur cet article

Les célébrations de Pâques seront bien différentes pour les fidèles chrétiens cette année. En raison du risque associé au nouveau coronavirus, l’archidiocèse de Québec annule les activités liturgiques de la Semaine sainte et tiendra la messe du dimanche à huis clos, ce qui serait une première. 

• À lire aussi: 10 000 pâtés à la viande à 5$  

• À lire aussi: [EN DIRECT 19 MARS] La planète en état d’alerte: les derniers développements de la pandémie de COVID-19  

• À lire aussi: Comment votre ville affronte-t-elle le coronavirus?  

La messe de Pâques célébrée par le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, qui attire tous les ans des centaines de croyants à la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec, aura bien lieu, mais, exceptionnellement, sans public. 

Comme d’autres rites, elle sera plutôt webdiffusée sur les plateformes de l’Église catholique de Québec, a annoncé le diocèse jeudi. Personne ne sera admis sur place pour cette célébration, l'une des plus importantes pour les catholiques. 

Première 

«Pour ce qui est du temps de Pâques, je crois que c’est une première», a reconnu Mgr Marc Pelchat, évêque auxiliaire à Québec, qui s’est exprimé par vidéoconférence puisqu’il s’est placé en isolement préventif en raison de son âge, près de 70 ans. 

«Il est déjà arrivé, lors de la grippe espagnole, que l’archevêque de Québec ferme toutes les églises pendant au moins trois semaines, a-t-il rappelé, mais c’était en dehors du temps pascal.» 

Depuis dimanche, les messes et les autres rassemblements sont impossibles dans les églises de l’archidiocèse, soit plus de 200 édifices, à la suite des recommandations de la santé publique. 

Déjà, une centaine de funérailles (il y en a 3500 annuellement) et une vingtaine de mariages ont dû être reportés, ainsi que plusieurs baptêmes. 

Pour le moment, il est difficile de dire quand cette période de «privation» et de «jeûne», comme l’a qualifiée Mgr Pelchat, prendra fin. 

«Comme tout le monde au Québec, on ignore combien de temps tout cela durera», a-t-il affirmé. 

En attendant un retour à la normale, une messe quotidienne et d’autres contenus sont diffusés en direct sur internet. 

Solidarité 

«Les mesures annoncées et promulguées nous bousculent et nous contrarient», a concédé le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, lors d'une première apparition publique depuis la chirurgie bariatrique qu'il a subie au début de l'année. 

«Il me semble que nous avons là une belle occasion de manifester notre solidarité à nos frères et sœurs les plus fragiles», a-t-il ajouté dans une vidéo qui a été diffusée lors de la conférence de presse. 

En convalescence encore pour quelques semaines, l'archevêque de Québec a lancé un appel à la charité et a tenu à saluer le «professionnalisme» des membres du réseau de la santé. 

À VOIR AUSSI: