/qubradio
Navigation

Coronavirus: des conseils pour les PME en temps de crise

Tax calculation, budget calculation, accounting, paperwork concept. tax concept0
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Malgré la multiplication d’annonces gouvernementales en matière de finances pour aider les entreprises frappées par la crise du coronavirus, de nombreuses PME demeurent à risque et doivent se prévaloir d’un plan d’action afin d’éviter la faillite.  

Glenn Castanheira, consultant en développement commercial, a partagé ses conseils aux entrepreneurs, vendredi, sur les ondes de QUB radio.   

«On demande aux entreprises de sacrifier leur santé économique pour assurer la santé du public. [...] Vous allez passer un très mauvais quart d’heure», a d’abord avoué M. Castanheira aux entrepreneurs.   

L’invité de Benoit Dutrizac a formulé un plan d’action en trois étapes pour les PME en situation de précarité.   

Écoutez l'entrevue complète ici:

1. Les employés en priorité  

«Arrêtez de signer des chèques, arrêtez de payer vos fournisseurs. Ne payez pas Hydro-Québec, ne payez pas Énergir, ne payez personne. Payez juste vos employés pour l’instant», a-t-il d’abord affirmé.   

2. Le grand ménage  

Glenn Castanheira invite ensuite les PME à faire le ménage de leur structure. «Posez-vous la question: allez-vous passer au travers? [...] Demandez-vous si cette crise-là a une opportunité pour vous», a-t-il ajouté.   

Afin de connaître si certains paliers gouvernementaux peuvent aider les entreprises, ces dernières sont invitées à visiter le site web fédéral du Programme de développement des collectivités (PDC), le site d'Investissement Québec et celui de votre ville, par exemple PME MTL pour la métropole.   

3. Relance ou faillite  

«Soit vous vous préparez à être prêt à la relance quand elle viendra ou préparez-vous à faire faillite. Faites une faillite contrôlée, c’est un outil légal qui est là pour ça. Faites-le de façon planifiée pendant que vos opérations sont en hibernation», a conseillé M. Castanheira.   

Le commerce en ligne à la rescousse  

Le consultant croit que le commerce en ligne peut assurément sauver des PME québécoises.   

«C’est l’occasion parfaite pour nos détaillants qui ne se sont pas encore mis en ligne», a mentionné le spécialiste en développement commercial, qui a d’ailleurs échangé avec des maraîchers du Marché Jean-Talon qui expérimenteront la formule.   

Nul ne va sans dire, pour aider ces détaillants, les consommateurs doivent impérativement encourager l’économie locale, a rappelé l’expert.   

«Achetez local. Achetez québécois, plus que jamais! Je vois du monde qui fait la file chez Walmart et chez Costco. Je comprends qu’il y ait des produits là-bas que vous voulez, mais faites l’effort dans cette crise pour que votre dollar, qui est de plus en plus difficile à avoir, reste chez nous», a-t-il conclu.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions