/news/coronavirus
Navigation

139 cas de la COVID-19 au Québec; Il faut protéger les travailleurs de la construction, dit François Legault

Coup d'oeil sur cet article

François Legault appelle les patrons à protéger du coronavirus les travailleurs de l’industrie de la construction, alors que des projets d’infrastructures seront devancés pour relancer l’économie. 

• À lire aussi: COVID-19: François Legault ne vise un retour en classe qu'au début mai  

• À lire aussi: COVID-19: Loto-Québec s’apprête à suspendre ses ventes en magasin  

• À lire aussi: [EN DIRECT 20 MARS] 10 000 morts dans le monde, les derniers développements de la pandémie de coronavirus  

« C’est important de protéger nos travailleurs de la construction, on va avoir besoin d’eux autres. C’est une partie critique de l’économie du Québec qui va pouvoir continuer de fonctionner si on prend les bonnes mesures, donc on doit les protéger », a-t-il lancé vendredi, lors de sa conférence de presse quotidienne sur l’état de propagation de la COVID-19.        

Les précautions nécessaires doivent être prises par les employeurs pour s’assurer que les ouvriers restent en santé.

Dans les derniers jours, plusieurs employés ont refusé de travailler sur des chantiers en raison du manque de mesures d’hygiène. Ce fut le cas notamment sur le méga chantier du REM. 

Photo Jean-François Desgagnés

De l’eau et du savon

Les travailleurs doivent avoir accès à de l’eau et du savon pour se laver les mains, comme le recommandent les autorités de santé publique.      

ÉCOUTEZ l'entrevue de Vincent Dessureault, sur QUB radio:  

Les roulottes mises à la disposition des employés pour les repas et les périodes de repos ne doivent pas être surpeuplées.

Les travailleurs de la construction doivent eux aussi pouvoir suivre les consignes de distanciation sociale d’au moins un mètre entre les individus sur les chantiers, a insisté François Legault. 

« C’est important de le dire, la construction au Québec, c’est 260 000 emplois, et s’il y a un secteur économique qui peut continuer de fonctionner malgré la crise », c’est bien lui, fait valoir le premier ministre. 

« Évidemment, si un travailleur, travailleuse de la construction est malade, bien, il reste chez eux, point final ! », a-t-il ajouté.  

Photo Jean-François Desgagnés

Des projets d’infrastructures

Et ces mesures sont nécessaires puisque Québec va devancer des projets d’infrastructures pour remplacer ceux qui sont annulés dans le secteur privé en raison de la pandémie.

Photo Jean-François Desgagnés

« Je n’ai pas besoin de vous dire qu’en éducation, en santé, dans les routes, le transport en commun, il y a beaucoup de projets d’infrastructures qui, de toute façon, vont devoir être faits », a signalé M. Legault.          

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.