/weekend
Navigation

«Dominos 2»: Le bum trouble-fête

Dominos 2
Photo courtoisie Mounia Zahzam et Émile Schneider dans une scène de la série Dominos 2.

Coup d'oeil sur cet article

Zoé Pelchat doutait de la pertinence de diffuser la deuxième saison de sa web-série Dominos en pleine crise du coronavirus. Elle a changé son fusil d’épaule en se tapant tous les épisodes de C’est comme ça que je t’aime. 

Pour se changer les idées, les œuvres de fiction sont essentielles, a-t-elle statué.

«Je me demandais si on faisait la bonne affaire, si on devrait attendre. Puis, j’ai regardé C’est comme ça que je t’aime, la nouvelle série des auteurs de Série noire, et ça m’a tellement fait du bien. Ça sert à ça, la fiction, et j’ai le goût de faire ma petite part », confie la scénariste-réalisatrice. 

Deux ans après que Dominos a remporté les grands honneurs du festival Canneseries, sur la Côte d’Azur, Zoé Pelchat revient donc avec la suite de cette série en six courts épisodes qui met en scène des personnages marginaux du centre-sud de Montréal. 

L’auteure a décidé de rester fidèle à la structure de la saison 1 : chaque épisode possède son personnage-vedette, mais l’un d’entre eux agit comme fil conducteur de toute la série.  

Cette fois, Zoé Pelchat a jeté son dévolu sur Fred (joué par un Émile Schneider d’une impeccable exaltation), un bum irresponsable aussi attachant qu’il peut être exaspérant. 

La réalisatrice Zoé Pelchat.
Photo courtoisie
La réalisatrice Zoé Pelchat.

«Dans la saison 1, il avait laissé une impression très forte. Les gens l’aimaient, ils le trouvaient drôle, mais aussi gossant et ils étaient même fâchés contre lui. C’était donc assez naturel de partir de lui», explique Zoé Pelchat. 

Vers une vie meilleure 

Fred constitue l’exception de la saison 2, en ce sens qu’il est le seul personnage qui ne change pas, alors que tous les autres écorchés de la saison 1 tendent vers une vie meilleure. 

Le récit s’attarde notamment au combat de Toto (Grégory Beaudin, des Dead Obies) pour rester sobre malgré le retour après une absence de six mois de Fred, qui voudrait bien que son vieil ami fasse la fête avec lui. 

«Quand tu sors de réhabilitation, tu évites de te tenir avec les gens avec qui tu faisais du trouble et tes amis de consommation. À cet égard, Fred représente le passé pour Toto», souligne Zoé Pelchat. 

Mme Pelchat, qui bosse aussi sur l’écriture d’un long métrage, espère pouvoir présenter Dominos 2 dans des festivals à travers le monde, une fois que la situation sera revenue à la normale. 


Dominos 2, qui met aussi en vedette Charlotte Aubin et Paul Ahmarani, sera disponible sur Unis TV/TV5 le 24 mars.