/news/coronavirus
Navigation

COVID-19 au Québec: 5 décès, dont 4 dans la même résidence

Coup d'oeil sur cet article

Le Québec a enregistré quatre décès en 24h, dont trois personnes vivant dans la même résidence que Mariette Tremblay, première victime québécoise du coronavirus, alors que la pandémie progresse avec 42 nouveaux cas.  

• À lire aussi: Vaccin contre la COVID-19: Québec accorde 7 millions $ à Medicago  

• À lire aussi: Des patients continuent de cacher des informations  

«Ça vient nous rappeler la force de ce virus. S’il y en a qui pensaient encore que ce n’était pas sérieux, bien, on a toutes les preuves du contraire», a lancé le premier ministre François Legault samedi.    

Photo Didier Debusschère

Alors que l’Europe a vécu une autre journée d’enfer, le Québec n’est qu’au début de la vague et compte maintenant 181 cas de personnes infectées, une hausse de 42 depuis la veille.    

Dix-neuf personnes sont hospitalisées, et 10 personnes âgées se retrouvent maintenant aux soins intensifs.    

Lanaudière en deuil  

Les cinq personnes fauchées par la COVID-19 au Québec étaient établies dans la région de Lanaudière.     

Trois des nouvelles victimes habitaient dans la même résidence que Mariette Tremblay, morte mercredi à l’âge de 82 ans.     

Sa famille avait publiquement «imploré les Québécois et le monde entier à suivre les recommandations émises par les autorités [...] et de rester à la maison». «Dans la résidence où on a eu quatre décès, on a pris toutes les mesures pour essayer d’éviter qu’il n’y en ait d’autres», a dit M. Legault.    

Le peak dans six mois?  

Mais on doit s’attendre à ce que le nombre de cas se multiplie, a mentionné, M. Legault. «On ne sait pas quand on va atteindre le peak. Est-ce que ça sera dans un mois, dans deux mois, dans six mois? Il y a plusieurs scénarios qui sont envisagés», a-t-il indiqué.   

La semaine dernière, François Legault confirmait qu’un des scénarios étudiés faisait état de 4 millions de Québécois infectés, 400 000 hospitalisations, 200 000 patients aux soins intensifs et 24 000 décès.    

Il espère toutefois que les mesures de distanciation sociale rapidement mises en place par le Québec permettront d’éviter le pire. Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, a souligné de son côté qu’il ne faut pas «s’asseoir sur nos lauriers».    

Photo Didier Debusschère

Les groupes communautaires pourront embaucher des chômeurs  

Par ailleurs, M. Legault a promis du financement aux groupes communautaires, qui ont perdu leurs bénévoles de plus de 70 ans qui doivent rester à la maison.   

Par exemple, les popotes roulantes et les organismes d’aide aux sans-abri ou aux femmes victimes de violence conjugale pourraient avoir un financement accru qui leur permettra d’embaucher du personnel, a indiqué M. Legault.    

Un plan sera dévoilé prochainement par la ministre Isabelle Charest. «On sait qu'il y a quand même beaucoup de gens qui ont perdu leur emploi. On veut voir comment on peut les aider à mieux servir les personnes vulnérables», a indiqué le premier ministre.   

Au cours de la dernière semaine, 500 000 travailleurs ont déposé une demande d'assurance-emploi, du jamais-vu dans l'histoire canadienne.