/investigations/truth
Navigation

[L'HEURE JUSTE] Est-ce que l’ibuprofène aggrave les symptômes de la COVID-19 ?

Maladie - grippe
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Chaque samedi, les recherchistes de notre Bureau d’enquête de Montréal, Québec et Ottawa débusquent les fausses nouvelles, vérifient les déclarations des politiciens et trouvent les vrais chiffres.  


L'ÉNONCÉ   

L’ibuprofène, un médicament pour soulager la douleur et la fièvre qu’on trouve notamment sous le nom Advil, aggraverait les symptômes du coronavirus et serait dangereux pour traiter les symptômes d’infections.  

LES FAITS   

À ce jour, il n’y a aucune preuve scientifique qui permet d’affirmer cela. Santé Canada a pris le temps de faire cette mise au point vendredi après-midi, après avoir été alerté par des signalements à ce sujet, entre autres sur les réseaux sociaux.Le ministère fédéral précise aussi avoir mené un examen en août qui n’a pas permis de détecter des liens entre la prise d’ibuprofène et les risques de « certaines infections bactériennes graves chez les enfants atteints de varicelle ».  

Santé Canada rappelle que les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, comme l’ibuprofène, et l’acétaminophène (Tylenol) peuvent camoufler les signes d’une infection, et que chaque substance a « ses propres bienfaits et risques ».