/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: les cas explosent au Québec

Plus de 450 personnes ont été déclarées positives à la COVID-19 dans la province

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie se propage au Québec. Le ministère de la Santé a confirmé dimanche que 452 patients ont été déclarés positifs à la COVID-19, soit près du double de la veille.  

• À lire aussi: Centres commerciaux, salles à manger des restaurants et salons de coiffure fermés   

• À lire aussi: Le bilan s'approche des 1500 cas confirmés au Canada  

• À lire aussi: Les écoles resteront fermées jusqu’au 1er mai  

« La plus grosse augmentation, on s’attend à ce que ça arrive lundi parce que les résultats de tests vont arriver », a indiqué le premier ministre François Legault dimanche.     

En effet, en plus des 219 cas confirmés, 233 « cas probables » s’ajoutent maintenant au bilan du Québec effectué par le ministère de la Santé. Vendredi, le total des cas probables et confirmés n’était que de 238.

Les cas probables ont été détectés par les sept laboratoires hospitaliers mis en service la dernière semaine. Leurs résultats doivent toutefois être contre-vérifiés par le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ), situé à Sainte-Anne-de-Bellevue, mais les chances que des tests soient infirmés sont minces.     

  • ÉCOUTEZ la chronique politique de Rémi Nadeau, chef du Bureau parlementaire à Québec pour Le Journal de Québec et Le Journal de Montréal, à QUB Radio:  

Au début de l’épidémie, le LSPQ devait lui-même faire valider ses résultats par le laboratoire national de Winnipeg. Les faux positifs étaient toutefois rares. « C’est arrivé quelques fois, mais ce n’était pas la norme », confirme le porte-parole du ministère de la Santé Robert Maranda.    

Portrait réel  

Avec autant de cas, le Québec trône ainsi parmi les provinces canadiennes les plus durement touchées avec l’Ontario (425) et la Colombie-Britannique (424).    

Toutefois, l’ancien ministre de la Santé Gaétan Barrette, qui observe la situation de près, souligne qu’une hausse très marquée des cas de la COVID-19 n’est pas nécessairement une mauvaise nouvelle. « Ça ne veut pas dire qu’il y a une flambée, ça veut dire qu’on se rapproche d’un portrait réel alors qu’on a peu testé à ce jour », a-t-il dit.    

D’autres fermetures  

Mais cette hausse pousse quand même le gouvernement du Québec à annoncer de nouvelles mesures de restrictions sociales. Les centres d’achats, salles à manger des restaurants et salons de coiffure sont désormais fermés par ordre du gouvernement jusqu’au 1er mai (voir ci-dessous).    

Le premier ministre François Legault a annoncé de nouvelles mesures de restriction sociale, dimanche après-midi. « Il faut intensifier nos mesures […] pour ralentir la propagation du virus », a soutenu M. Legault.
Photo Didier Debusschère
Le premier ministre François Legault a annoncé de nouvelles mesures de restriction sociale, dimanche après-midi. « Il faut intensifier nos mesures […] pour ralentir la propagation du virus », a soutenu M. Legault.

«On pense qu’à ce stade-ci il, faut aller un peu plus loin, il faut intensifier nos mesures [...] pour ralentir la propagation du virus», a affirmé François Legault. Même si les interventions des forces de l’ordre se multiplient auprès des citoyens, François Legault estime qu’il s’agit «d’exceptions». «Je ne souhaite pas, sauf exception, que la police intervienne. [...] La police est là pour faire une veille puis pour informer la population», a-t-il dit.       

Une bombe à retardement  

Le directeur national de la santé publique Horacio Arruda
Photo DIDIER DEBUSSCHERE
Le directeur national de la santé publique Horacio Arruda

Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, demande de son côté aux personnes âgées d’éviter tout contact avec leurs familles, même si c’est difficile, pour éviter de ramener le coronavirus à l’intérieur des résidences pour aînés. Il a utilisé l’exemple de Lanaudière, où quatre personnes âgées vivant dans le même complexe ont perdu la vie en raison de la COVID-19.    

« On a fermé les visites pour ne pas venir les contaminer. Ils peuvent sortir aller prendre une marche dehors, mais s’ils vont à une fête familiale ou se rassembler avec d’autres personnes âgées, s’il y en a un qui est malade, puis qu’il revient dans sa maison, c’est une bombe, comprenez-vous ? » a-t-il laissé tomber.    

Des nouvelles restrictions sociales  

Ce qui est désormais fermé jusqu’au 1er mai    

  • Centres d’achats     
  • Salles à manger des restaurants     
  • Salons de coiffure et de soins esthétiques         

Ce qui reste ouvert   

  • SAQ     
  • Pharmacies    
  • Épiceries     
  • Commerces qui ont une porte qui donne à l’extérieur     
  • Services de plats à emporter et services de livraison des restaurants     
  • Marchés publics        

RASSEMBLEMENTS  

AUTORISÉS   

  • Occupants d’une même résidence         

En conservant au moins 2 mètres entre les personnes   

  • À l’extérieur    
  • Au travail    
  • Dans les commerces et services encore ouverts    
  • Dans le transport en commun    
  • Pour offrir un service ou du soutien à l’occupant d’une résidence privée        

INTERDIT   

  • Tous les rassemblements, sauf quelques exceptions    
  • À l’intérieur comme à l’extérieur    
  • Peu importe le nombre de personnes        

Sources : Cabinet de la ministre de la Sécurité publique, Sûreté du Québec et police de Québec.  

Pourquoi le gouvernement garde les SAQ ouvertes ?   

« Je ne voudrais pas qu’il y ait une ruée vers tous les endroits où on vend de la boisson, je ne voudrais pas qu’il y ait de chaos. On a évalué la balance des inconvénients, puis on pense : c’est préférable de laisser les SAQ ouvertes », a dit François Legault.    

À VOIR AUSSI:  

  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.