/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: La population de Saint-Augustin-de-Desmaures a globalement respecté la fermeture des parcs

Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau
Photo d'archives, Simon Clark Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau

Coup d'oeil sur cet article

Décrétée dimanche matin, la décision de Saint-Augustin-de-Desmaures de fermer ses parcs publics a été globalement respectée par la population, d’après le maire Sylvain Juneau. 

C’est ce que ce dernier a fait savoir, lundi midi, lors d’un entretien téléphonique avec Le Journal

Des tréteaux ont été installés à l’entrée des stationnements des parcs. «Je n’ai pas fait d’étude exhaustive, mais je me suis promené aujourd’hui (lundi) et j’ai bien vu qu’il y avait beaucoup moins de monde qu’à l’habitude», a fait savoir M. Juneau. 

Selon ce dernier, «le virus survit de longues heures sur les surfaces planes et sur les modules de jeu. En accord avec les conseillers municipaux et la direction générale, nous avons pris la décision de fermer nos deux grands parcs, nos 25 parcs de quartier et notre parc canin», a-t-il ajouté. 

D'après lui, cette mesure s'inscrit dans la lignée des recommandations gouvernementales d’éviter les rassemblements intérieurs et extérieurs non essentiels. Le maire dit miser sur la collaboration des citoyens en assurant qu’il n’est pas question «d’envoyer la police» pour chasser les gens des parcs publics. 

La ville limitrophe de Neuville a également décidé de fermer ses parcs et ses espaces publics. 

Parcs ouverts à Québec et à Lévis 

Du côté de Québec et de Lévis, les parcs demeurent toutefois ouverts. 

«Nous maintenons les parcs extérieurs ouverts, pour l’instant, afin de permettre aux citoyens de Québec qui le peuvent de profiter du plein air dans cette période difficile, a indiqué le maire Labeaume, dimanche, par voie de communiqué. Notre décision sera jumelée à des gestes accrus de sensibilisation. Je rappelle qu’en tout temps, les normes de distanciation sociale énoncées par le gouvernement du Québec doivent être suivies.» 

À Lévis, on précise que les regroupements sont interdits et on invite les usagers à ne pas «sortir en groupe». 

«Afin de faire respecter cette nouvelle mesure de prévention, les policiers de Lévis ont reçu le mandat de patrouiller dans les parcs. Ce mandat a pour but de faire de la prévention auprès des usagers et de rappeler à la population qu’il est primordial d’éviter tout rassemblement. Ce geste permettra de combattre la pandémie de la COVID-19», a fait savoir la municipalité.