/news/coronavirus
Navigation

Crise du coronavirus: des centaines de curieux réunis chez un encanteur à Mont-Saint-Hilaire

Crise du coronavirus: des centaines de curieux réunis chez un encanteur à Mont-Saint-Hilaire
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONT-SAINT-HILAIRE | Pendant que le gouvernement martèle depuis plusieurs jours d’éviter les rassemblements à cause de la COVID-19, des centaines d’acheteurs potentiels se sont réunis lundi dans la cour d’un encanteur de Mont-Saint-Hilaire, en Montérégie, pour contempler la marchandise offerte.  

Au plus fort de la journée, il était impossible de se trouver une place pour se garer dans le vaste stationnement de l’entreprise Les Encans Ritchie, si bien que plus d’une cinquantaine de clients étaient stationnés en bordure de la rue menant au site de l’encanteur.    

  

Crise du coronavirus: des centaines de curieux réunis chez un encanteur à Mont-Saint-Hilaire
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

  

Crise du coronavirus: des centaines de curieux réunis chez un encanteur à Mont-Saint-Hilaire
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

  

  

Sur place, on a facilement pu compter plus de 200 véhicules d’acheteurs potentiels stationnés devant le commerce.    

L’endroit accueillait les gens intéressés à se procurer un véhicule lourd – pelle mécanique, grue, tracteur routier, etc. – qui devaient être vendus lors d’un encan prévu mercredi.

    

Mains nues  

Selon ce que l’Agence QMI a pu constater sur les lieux, de nombreux acheteurs potentiels n’hésitaient pas à toucher aux véhicules lourds qui les intéressaient. Plusieurs ont pénétré dans la cabine, touchant au volant et à d’autres commandes. Certains portaient des gants de protection, d’autres étaient mains nues.    

  

Crise du coronavirus: des centaines de curieux réunis chez un encanteur à Mont-Saint-Hilaire
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

  

Crise du coronavirus: des centaines de curieux réunis chez un encanteur à Mont-Saint-Hilaire
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

  

Un membre de la direction de l’entreprise, qui a refusé d’être identifié, a dit que des mesures de prévention avaient été mises en place en raison de la pandémie de COVID-19. Il a cependant confirmé que les véhicules lourds manipulés par les acheteurs potentiels n’étaient pas désinfectés après avoir été utilisés.    

  

Crise du coronavirus: des centaines de curieux réunis chez un encanteur à Mont-Saint-Hilaire
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

  

Le représentant s’est également défendu de ne pas respecter les recommandations sévères du gouvernement au sujet des rassemblements, prétextant que l’entreprise souhaitait seulement continuer de «faire rouler l’économie».    

Visite de la police  

Bien que les gens présents sur le site étaient, pour la très grande majorité, seuls ou en groupes de deux ou de trois, cet important achalandage chez Encans Ritchie a incité plusieurs citoyens choqués à communiquer avec les policiers.    

«On a été informés de la situation et nous nous sommes présentés sur les lieux pour discuter avec les responsables. En fonction des critères donnés par la Santé publique et la façon qu’ils [Encans Ritchie] gèrent leurs choses, il n’y avait rien qui nous permettait d’agir», a indiqué le sergent Jean-Luc Tremblay, porte-parole de la Régie intermunicipale de police Richelieu Saint-Laurent.