/news/transports
Navigation

Fini le RTC pour les personnes à mobilité réduite dès mercredi

Coup d'oeil sur cet article

Les personnes à mobilité réduite, qui ont besoin d’utiliser la rampe d’accès, ne pourront plus embarquer dans les autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC) à partir de ce mercredi 25 mars. 

• À lire aussi: COVID-19: le RTC continuera de circuler  

C’est ce que le RTC a fait savoir, lundi soir, dans un communiqué de presse. Depuis quelques jours, l’entrée dans les autobus se faisait uniquement par la porte arrière. La seule exception concernait les personnes à mobilité réduite pour lesquelles la rampe d’accès pouvait encore être déployée par la porte avant.   

Cette exception n’existera plus à partir de mercredi. Les entrées devront toutes se faire à partir de la porte arrière des autobus.   

Pour pouvoir se déplacer, les personnes à mobilité réduite devront désormais faire une demande de déplacement auprès du Service de transport adapté de la Capitale (STAC), selon les procédures régulières.   

«Les (nouveaux) clients n’ont pas besoin d’avoir un dossier au STAC, mais doivent tout de même réserver suivant la procédure habituelle. Il faut faire le 418 687-2641, option 0», a précisé Brigitte Lemay, porte-parole du RTC.  

Mesure de protection  

D’autre part, le RTC est en train d’installer progressivement des chaînettes à bord de ses autobus «afin de délimiter la zone réservée aux chauffeurs et de condamner l’utilisation de la porte avant. Il s’agit d’une mesure supplémentaire visant à conserver une distance à titre de prévention entre la clientèle et les chauffeurs», écrit-on.   

Comme les usagers du RTC n’ont plus accès à la machine qui leur permet de valider leur billet, le RTC utilise désormais un système de «validation sur l’honneur». Concrètement, le Réseau demande à ses clients d’avoir un titre de transport valide en montant à bord, «car celui-ci pourrait être vérifié».