/news/coronavirus
Navigation

Le Québec, la province la plus touchée avec 628 personnes infectées

Coup d'oeil sur cet article

Le Québec est désormais la province canadienne la plus affectée par la pandémie, alors que la transmission communautaire de COVID-19 s’accélère. 

• À lire aussi: 628 cas de la COVID-19: le Québec en arrêt forcé 

Il y a maintenant 628 personnes déclarées positives au coronavirus au Québec. Il y en avait 139 vendredi. Mais l’entrée en service de sept laboratoires d’hôpitaux montre maintenant un portrait plus réaliste de la situation. Dimanche, 452 personnes étaient déclarées positives. 

« On entre, aujourd’hui, dans une nouvelle étape de cette bataille contre le coronavirus. On a toutes les raisons de croire qu’il commence à y avoir de la transmission communautaire. Le nombre de cas s’accélère », a indiqué le premier ministre François Legault. 

Cette étape « plus critique » exige encore plus d’efforts des Québécois, mais le premier ministre leur demande de ne pas baisser les bras. Il pointe du doigt la semaine de relâche pour expliquer la hausse soudaine de personnes infectées. 

« On sait que, durant cette semaine, il y a beaucoup de personnes qui voyagent. Il y a à peu près deux semaines, on a eu beaucoup de retours de la semaine de relâche, plus ici, au Québec, qu’ailleurs », a-t-il indiqué. 

Mais si de 40 à 60 % des cas sont associés à une « histoire de voyage », l’autre moitié est maintenant affectée par une forme de « transmission communautaire » entre des personnes qui n’ont pas voyagé. 

« Restez chez vous » 

Le premier ministre a également souligné l’importance de respecter les ordonnances de la santé publique, qui se résument rapidement par « restez chez vous » et « lavez-vous les mains ». 

Un cas parmi tant d’autres : un mariage a été tenu avec 350 invités, malgré les interdits du gouvernement. 

« La mariée et un des parents de la mariée étaient infectés. Évidemment, ça veut dire qu’il y a 350 personnes qu’il faut aller tester, puis qui ont peut-être plus de risques que la moyenne, et on a fait beaucoup de travail là-dessus », a-t-il indiqué. 

Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, n’a pas mâché ses mots : respectez les règles, car « je ne veux pas faire peur, mais c’est une question de vie ou de mort ». 

Les aînés ne peuvent plus sortir 

Québec a annoncé une nouvelle restriction pour les aînés qui résident dans une résidence pour personnes âgées. 

« On leur demande de ne plus sortir, sauf exception, puis sauf avec supervision. Je sais que c’est une mesure qui est dure, mais c’est une mesure qui est nécessaire parce que la dernière chose qu’on veut, au Québec, c’est que le virus entre dans des résidences de personnes âgées. C’est ça qui est le plus dangereux », a indiqué M. Legault. 

Horacio Arruda a indiqué, de son côté, que le gouvernement essaie de trouver une solution pour « déplacer les marchandises, l’épicerie, vers la personne plutôt que de la faire sortir, particulièrement dans les résidences pour personnes âgées ».