/qubradio
Navigation

COVID-19: la Fédération des chambres de commerce du Québec a «contribué» à «bonifier» la liste des services essentiels

Le président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec, Charles Milliard
Photo tirée du site web de la FCCQ Le président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec, Charles Milliard

Coup d'oeil sur cet article

Le président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec, Charles Milliard, affirme qu’il a «contribué» à «bonifier» la liste des services essentiels émise par le gouvernement de François Legault.  

• À lire aussi: COVID-19: Quelles entreprises peuvent toujours être ouvertes? 

«Au niveau de la liste des services essentiels, je vous avoue que le Québec économique a vécu une petite apocalypse dans l’après-midi d’hier, parce qu’effectivement, c’était loin d’être clair qu’est-ce qui était les services essentiels et qu’est-ce qui n’en était pas. Je suis fier de vous dire, comme d’autres associations, qu’on a contribué durant tout l’après-midi à bonifier cette liste», a expliqué M. Milliard à l’émission Franchement dit sur QUB radio, mardi.   

Lundi, le gouvernement du Québec a annoncé que toutes les entreprises doivent fermer jusqu’au 13 avril, afin d’enrayer la pandémie de la COVID-19. Parmi les exceptions, celles qui offrent des services essentiels et celles dont la totalité du travail peut se faire à distance.   

ÉCOUTEZ l’entrevue de Charles Milliard sur QUB radio:  

Charles Milliard a voulu rappeler que «le gouvernement a eu la sagesse de laisser la porte ouverte à des gens qui voudraient faire un plaidoyer».   

«Un plaidoyer, si vous voulez, pour expliquer que leurs services sont essentiels aussi. Il y a un numéro de téléphone que les entrepreneurs sont invités à composer pour faire cette demande-là.»   

Pour les entreprises locales, «au niveau économique, la situation est intenable», a-t-il mentionné avant d’ajouter que la Fédération des chambres de commerce du Québec «va lancer une campagne de promotion pour l’achat local québécois en ligne».   

«On va mettre, à travers le Québec, en valeur, plusieurs entreprises qui font le pari du commerce en ligne et qui souvent sont relayées dans les moteurs de recherche, en dessous d’Amazon, de Best Buy, de plein d’entreprises pour lesquelles on voudrait prendre un peu de lumière pour les prochains mois et acheter local», a déclaré M. Milliard.   

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions