/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: une fillette de quatre mois atteinte dans la région de l’Estrie

Toute la famille de cinq personnes serait possiblement infectée par la COVID-19

Le père de famille, Daniel Grenier, a publié une photo de sa fillette atteinte du coronavirus pour inciter les Québécois à respecter les directives de la santé publique.
Photo courtoisie Le père de famille, Daniel Grenier, a publié une photo de sa fillette atteinte du coronavirus pour inciter les Québécois à respecter les directives de la santé publique.

Coup d'oeil sur cet article

Un bébé de quatre mois est atteint de la COVID-19 près de Lac-Mégantic, et son père croit que les cinq membres de la famille sont peut-être tous infectés.

• À lire aussi: COVID-19: le Québec dépasse la barre des 1000 cas  

Malgré une situation difficile, Daniel Grenier garde le moral. Le résultat du test de sa fille Florence âgée de quatre mois seulement est sorti positif, et ce n’est qu’une question d’heures avant de recevoir la réponse pour le reste de la famille.   

Daniel Grenier dans une période moins difficile avec un autre de ses enfants.
Photo courtoisie
Daniel Grenier dans une période moins difficile avec un autre de ses enfants.

M. Grenier n’a aucun doute que lui, sa conjointe et son autre enfant de 4 ans sont aussi atteints. Pour l’instant, seul le plus vieux de 13 ans semble encore y échapper. Heureusement, personne ne souffre de complication sévère même si l’état du nourrisson nécessite une surveillance constante.

« Il y a sûrement pire que ça. Je pense aux pays en guerre et je n’ai pas peur d’avoir une bombe sur ma maison. J’essaye d’être optimiste », affirme le citoyen de Piopolis, en Estrie, à une vingtaine de minutes de Lac-Mégantic. La famille n’a pas voyagé, mais le père croit qu’un de ses enfants a pu avoir des contacts avec une personne qui revenait de l’étranger.

Aucun doute

Juste avant la fermeture des garderies, le cadet est revenu avec des symptômes grippaux. « Tout le monde l’a eue, mais ce n’était pas encore clair pour nous. Une infirmière nous a dit que le test de la petite de quatre mois était positif. Je suis certain que les autres résultats seront identiques », ajoute-t-il.

En région éloignée, avec une conjointe en congé de maternité et un travail d’entrepreneur indépendant, l’isolement rapide n’a pas été un problème, mais la promiscuité au sein du domicile est inévitable. La transmission du virus aussi.

« Je pense à mon père de 73 ans. Il a été assez intelligent pour écouter les consignes et rester chez lui. Sans le vouloir, j’aurais pu le tuer. Pour moi, ça aurait été comme un meurtre et je ne veux pas avoir ça sur la conscience » mentionne M. Grenier.

Le père de famille approuve les actions du gouvernement Legault. 

« À la suite des avertissements, si tu continues à faire des conneries, et que quelqu’un meurt, tu ne sauras jamais que c’est de ta faute, mais je ne suis pas prêt à jouer à la roulette russe. »

Pas d’hospitalisation

Par ailleurs, le directeur de santé publique de la Capitale-Nationale a tracé un bilan relativement satisfaisant pour la région. Malgré 46 nouveaux cas confirmés, les autorités locales ne dénombrent aucun décès ni hospitalisation.

À Québec, des discussions se poursuivent pour une clinique sans rendez-vous au centre commercial Fleur de Lys. « Nous avons trois semaines devant nous et je suis très confiant », a mentionné le Dr François Desbiens.

À VOIR AUSSI:   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres