/news/politics
Navigation

Le Bloc propose une adoption différente des mesures d'urgence face à la COVID-19

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le Bloc Québécois demande que le projet de loi pour mettre en place les mesures d'aide d'urgence de 82 G$ pour répondre à la COVID-19 soit adopté par la majorité des élus en Chambre et non par l'unanimité.  

• À lire aussi: Les derniers développements de la pandémie  

• À lire aussi: Un retard de l’aide fédérale?  

«Si le Parlement n’est pas capable d’obtenir l’unanimité pour une loi dont le Québec et le Canada ont le besoin urgent [...], je propose qu’on le fasse à la majorité», a lancé le chef bloquiste, Yves-François Blanchet, mardi en fin d'après-midi.    

L'adoption rapide du projet de loi, qui était prévue en après-midi, a été retardée en raison d'un désaccord entre libéraux et conservateurs.    

L'opposition officielle s'oppose à des clauses du projet de loi qui accorderaient des pouvoirs exceptionnels de dépenser au conseil des ministres.    

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Le Bloc est, de son côté, d'accord pour permettre la plupart de ces pouvoirs à condition que ce ne soit que jusqu'en septembre 2020.    

«Le résultat doit aller avant toute autre espèce d’intérêt et en faisant abstraction de toute forme d’intérêt à caractère partisan», a ajouté M. Blanchet.