/news/transports
Navigation

Les ouvriers préparent l’arrêt du chantier sur Henri-IV

Les ouvriers préparent l’arrêt du chantier sur Henri-IV
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Le chantier de l’élargissement de l’autoroute Henri-IV, seul chantier routier majeur en cours actuellement dans la région de Québec, sera suspendu comme tous les autres chantiers de construction, mardi soir, conformément à la directive du gouvernement Legault.  

• À lire aussi: Le Québec sur pause: «C’est majeur, c’est une catastrophe»  

• À lire aussi: 628 cas de COVID-19: le Québec en arrêt forcé  

Les ouvriers s’affairent aujourd’hui à fermer le chantier en prévision des trois prochaines semaines. Des entraves sont en place pour permettre aux travailleurs de sécuriser les lieux.    

«Aujourd’hui, on a une voie fermée sur Henri-IV en direction sud. C’est pour finaliser l’installation des blocs de béton, parce que les activités vont être suspendues ce soir, alors on sécurise le chantier et on met en place la signalisation, le marquage, on sécurise les voies et, après ça, on arrête tout», a indiqué au Journal Guillaume Paradis, porte-parole du ministère des Transports.    

Les ouvriers préparent l’arrêt du chantier sur Henri-IV
Photo Stevens LeBlanc

Impossible, pour l’heure, de dire si cet arrêt forcé d’au moins trois semaines aura un impact significatif sur le calendrier de réalisation des travaux prévus en 2020. Le chantier doit être terminé en 2023.    

«C’est vraiment une grosse année de chantier sur Henri-IV, parce qu’on travaille en direction nord, entre Charest et Félix-Leclerc, et qu’on refait quatre structures. On espère qu’on va être capables de réaliser tout ça cette année, mais on va s’ajuster au fur et à mesure. On se croise les doigts pour pouvoir reprendre le chantier le plus vite possible», a observé M. Paradis.     

La période de pointe des chantiers routiers n’est pas encore entamée. Il est également difficile de prédire, à ce stade-ci, à quel point la pause actuelle pourrait avoir une incidence sur l’échéancier des différents projets annoncés. «Ça dépend de la date de reprise des travaux. On va voir la durée de la crise. On continue à préparer des projets en télétravail et les choses continuent à avancer», relativise le porte-parole du MTQ.     

Le chantier du mégahôpital sur pause  

«En conformité avec les mesures annoncées hier, l'ensemble du projet du nouveau complexe hospitalier de Québec [...] sera arrêté aujourd'hui», a confirmé mardi Martin Roy, porte-parole de la Société québécoise des infrastructures (SQI), qui est responsable du chantier du mégahôpital du CHU de Québec.  

«Concernant le tunnel Québec-Lévis et comme tous nos projets en planification, le travail se poursuit», s’est-on limité à dire du côté du cabinet du ministre des Transports, François Bonnardel. Selon nos informations, plusieurs projets qui ne sont pas encore arrivés à l’étape de l’exécution des travaux continueraient de cheminer grâce au télétravail.  

Autres chantiers suspendus  

Plusieurs autres chantiers institutionnels, à Québec, seront également aux arrêts, en plus de tous les chantiers pilotés par le secteur privé. La Ville de Québec devra notamment suspendre le chantier du Centre de glaces, de la bibliothèque Gabrielle-Roy et du centre communautaire Saint-Roch, qui est cependant déjà très avancé.    

Parmi les autres chantiers d’envergure en cours dans la capitale, on note ceux de la CNESST dans le secteur D’Estimauville, puis de Lauberivière, sans oublier les nombreux chantiers d’immeubles de condos.  

Une rare exception : le chantier de l’usine de production de vaccins de l’entreprise Medicago a été jugé «essentiel» par le gouvernement et se poursuivra comme prévu.

- Avec la collaboration de Marc-André Gagnon, Bureau parlementaire