/news/coronavirus
Navigation

Récalcitrant et en détresse: un homme avec les signes de virus refusait d’être pris en charge au centre-ville

Coup d'oeil sur cet article

Près d’une dizaine de policiers munis de masques ont dû intervenir mardi midi en plein centre-ville de Montréal pour convaincre un homme qui avait peine à respirer de se laisser prendre en charge par les services ambulanciers.  

• À lire aussi: Plusieurs infirmières jugent l'équipement inadéquat  

Les craintes suscitées par la multiplication des cas de COVID-19 donnent lieu à d’inquiétantes scènes dignes du cinéma, ont pu constater des dizaines de personnes qui se pressaient à la nouvelle clinique sans rendez-vous de dépistage érigée à la place des Festivals.   

 La délicate intervention à laquelle ont pris part plusieurs agents du SPVM s’est déroulée vers 11 h.    

Possiblement atteint du virus, un homme de 59 ans attendait pour passer au triage lorsqu’il se serait senti mal. Il se serait éloigné en empruntant la rue Sainte-Catherine, mais il n’a parcouru que quelques centaines de mètres avant d’être forcé de s’immobiliser, à bout de souffle.   

Secoué par de violentes quintes de toux, le pauvre homme en douleur semblait étourdi et confus, ce qui a attiré l’attention des policiers qui étaient déjà à sa recherche après un appel au 911.    

Il refusait l’hôpital  

En prenant toutes les précautions d’usage, notamment en respectant une distance sécuritaire pour prévenir tout risque de contagion, ils sont intervenus auprès du quinquagénaire en attendant l’arrivée des ambulanciers d’Urgences-Santé.   

Malgré son état, l’homme refusait obstinément d’aller à l’hôpital.    

Manœuvrant en douceur et avec doigté, les policiers l’ont encerclé et ont tenté de le rassurer.    

« On est juste là pour t’aider, pour ton bien. On veut juste que tu sois calme, ça va bien aller », lui ont-ils répété afin de le persuader de collaborer.   

Calmement, deux ambulanciers portant une combinaison jaune, des gants et un masque ont alors demandé à l’homme de retirer son manteau, qu’ils ont mis dans un sac.    

Ils ont ensuite placé le patient sur une civière et entrepris de le transporter à l’hôpital pour qu’il puisse obtenir les soins appropriés.   

Policiers persuasifs  

Sauf qu’en cours de route, le malade, mécontent de l’établissement où on s’apprêtait à le conduire, est soudainement descendu du véhicule ambulancier.    

Les policiers qui suivaient de près derrière sont à nouveau intervenus pour convaincre l’homme de remonter à bord et d’être conduit au centre hospitalier.   

– Avec la collaboration de Frédérique Giguère   

  • Depuis le début du mois de mars, Urgences-Santé a dû répondre à 621 appels liés à l’éclosion de la COVID-19, dont plus d’une cinquantaine mardi.