/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: ce que nous pouvons en tirer de positif

Coup d'oeil sur cet article

Malgré l’inquiétude croissante devant l’inconnu, un psychologue invite les citoyens à trouver un sens à la pandémie, à en faire quelque chose de beau. 

«On a tous des choses que l’on veut changer, on veut faire du travail sur soi, de l’introspection. Là, on a du temps, c’est notre plus grande ressource, a fait valoir Paul Langevin, en entrevue à TVA Nouvelles, mercredi. Profitez du confinement. Vous disposez de quelque chose qui fait trop souvent défaut dans le tourbillon de la vie. 

Vous ruminez des idées noires, grognez face à ce Québec sur pause? M. Langevin vous invite à respecter toutes les consignes en matière de santé et de sécurité publique, à protéger tous ceux que vous aimez et l'ensemble de la population. 

«L’humain est très résilient. On trouve toujours une façon de faire, explique le psychologue. Vous trouverez bien comment rebondir». 

Ce dernier a des idées pour vous: jouez avec ses enfants, discutez avec vos ados et vos proches, faites des choses qui vous échappent trop souvent en raison d’un quotidien rythmé au quart de tour. 

Il vous conseille aussi de tirer du positif de la crise: «Faites le bien autour de vous. Le bien, ça nous aide à devenir positif, à mieux passer nos journées». 

«Écrivez aux travailleurs de la santé que vous connaissez. Facebook, Instagram, etc. Allez-y avec l’arc en ciel», s’enthousiasme le psychologue dans la foulée du joli «Ça va bien aller». 

Paul Langevin a même baptisé la crise de la COVID-19, «la pandémie de l’amour et de l’encouragement»!