/finance/business
Navigation

Indice de confiance des PME: les patrons broient du noir

Coup d'oeil sur cet article

L’indice de confiance des PME a atteint un seuil historique, selon les résultats d’un baromètre publié mercredi par la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI). 

• À lire aussi: COVID-19: le plan de relance adopté à Ottawa 

• À lire aussi: COVID-19: le Québec dépasse la barre des 1000 cas 

• À lire aussi: COVID-19: la Fédération des chambres de commerce du Québec a «contribué» à «bonifier» la liste des services essentiels 

Au Canada, l’indice a été divisé par deux, passant de 60,5 en février à 30,8 à la mi-mars. Mais c’est au Québec que les entrepreneurs sont les plus pessimistes, puisque l’indice a perdu 44,5 points, passant de 68,3 avant la crise à 15,7. 

Jamais en 32 ans d’existence du baromètre, de tels niveaux ont été vus, a indiqué la FCEI, qui explique cet effondrement par les mesures sanitaires restrictives prises par les gouvernements. 

«Ces mesures sont nécessaires pour assurer la sécurité publique, mais elles ont un impact direct et immédiat sur les PME ainsi que sur leurs employés, a indiqué par voie de communiqué François Vincent, vice-président de la FCEI. Nous pressons les gouvernements pour qu’ils accordent davantage de soutien aux PME afin que l’optimisme puisse se rétablir une fois la crise terminée.» 

L’effondrement de la confiance des PME est homogène, tant dans les résultats par province que par secteur d’activité. 

Le secteur de l’information et des loisirs est le moins optimiste pour l’avenir (21,6 points), alors qu’à l’autre extrémité, l’hébergement et la restauration (34) et le commerce de détail (33,4) s’en sortent mieux, mais ils restent à des niveaux de confiance historiquement bas. 

Les résultats de la mi-mars 2020 du baromètre s’appuient sur 1378 réponses recueillies auprès d’un échantillon aléatoire stratifié des 110 000 membres de la FCEI, recueilli les 17 et 18 mars. Les résultats sont exacts à 2,6% près, 19 fois sur 20. 

À VOIR AUSSI