/world/pacificasia
Navigation

COVID-19 : en Australie, un paquebot reçoit l’ordre de partir

GEN-CROISIERISTES-GASPE
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Un navire de croisière à bord duquel se sont déclarés plusieurs cas de coronavirus s’est vu intimer l’ordre jeudi de quitter les eaux australiennes, quelques jours après une hausse du nombre des contaminations locales à terre à la suite du débarquement autorisé la semaine dernière des passagers d’un autre navire qui ont pu se promener librement dans Sydney.  

• À lire aussi: [EN DIRECT JEUDI 26 MARS] Les derniers développements de la pandémie 

L’ » Artania », sur lequel sept des quelque 800 passagers ont été testés positifs, devait poursuivre son voyage vers l’Afrique du Sud mais reste ancré près du port australien de Fremantle. Ses passagers, pour la plupart des Allemands, devraient quitter l’Australie d’ici à samedi pour regagner leur pays à bord d’un avion spécialement affrété, ont affirmé ses responsables.  

Le Premier ministre de l’État d’Australie-Occidentale, Mark McGowan, a toutefois fait savoir qu’il allait demander au gouvernement national de faire intervenir la Marine si le paquebot refusait de quitter les eaux australiennes.  

« Ce bateau doit partir immédiatement », a-t-il dit aux journalistes. « Personne ne débarquera à Fremantle, sauf s’il s’agit d’un passager en urgence vitale ».  

Deux autres navires de croisière se trouvent dans les parages.   

Le « Magnifica », transportant environ 1700 passagers, a quitté mardi Fremantle, où il avait été autorisé à s’approvisionner en carburant, pour les Émirats arabes unis, mais a dû rebrousser chemin après avoir appris qu’il ne pourrait s’amarrer à Dubaï.  

Aucun passager australien ne se trouve à bord du « Magnifica » ou de l’ » Artania ». En revanche, les autorités prévoient d’autoriser le débarquement de quelque 800 passagers australiens présents à bord d’un troisième navire, le « Vasco de Gama ».  

Selon M. McGowan, ceux parmi ces passagers qui sont originaires d’Australie-Occidentale seront placés en quarantaine pendant 14 jours à Rottnest Island, une île où furent emprisonnés par le passé des Aborigènes et devenue une destination touristique. Les autres passagers australiens seront renvoyés en avion dans leurs États d’origine.   

Les passagers non-australiens séjournant à bord du « Vasco de Gama », soit quelque 150 personnes, devront quant à eux attendre sur le navire que leurs gouvernements les rapatrient, a ajouté M. McGowan.  

L’Australie a fait état de cas de Covid-19 importés à l’arrivée récente de bateaux de croisière dans le port de Sydney, sur la côte est en Nouvelle-Galles du Sud.   

Au moins 133 des passagers et membres de l’équipage du paquebot « Ruby Princess » ayant débarqué la semaine dernière à Sydney étaient porteurs du nouveau coronavirus. L’un d’entre eux est depuis mort. Les autorités avaient estimé que le navire, qui se rendait en Nouvelle-Zélande, présentait un « faible risque » et avaient laissé les passagers se disperser dans la ville australienne la plus peuplée.  

L’Australie a enregistré selon un dernier comptage près de 3000 cas confirmés de contamination par le nouveau coronavirus, dont 13 décès, depuis le début de la pandémie.