/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: la CCNQ ferme les sentiers de quatre parcs fréquentés de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Déjà limités dans leurs déplacements, les gens de Québec devront se passer de certains de leurs sentiers pédestres préférés puisque la Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ) a fermé quatre de ses parcs. 

• À lire aussi: [EN DIRECT JEUDI 26 MARS] Les derniers développements de la pandémie  

La COVID-19 a des conséquence jusque dans les parcs où les gens pouvaient encore sortir prendre un bol d'air. En raison du manque d'effectifs, la CCNQ a dû se résoudre à interdire temporairement l'accès au Parc du Bois-de-Coulonge, à la piste multifonctionnelle de la promenade Samuel-de Champlain, au Parc des Moulins et au Domaine Cataraqui.  

 

Le Domaine Cataraqui
Photo courtoisie
Le Domaine Cataraqui

Le quai des Cageux est également fermé pour respecter la consigne d'interdiction des rassemblements. 

Le quai des Cageux
Photo Dominique Lelièvre
Le quai des Cageux

Sentiers glacés 

La porte-parole de la CCNQ, Mélodie Verreault, explique qu'en raison des conditions météorologiques des derniers jours, les sentiers se sont retrouvés glacés et présentent maintenant un danger pour les marcheurs.  

«On a des effectifs réduits pour l'entretien», a-t-elle indiqué. «On fonctionne avec des prestataires de services. Ceux-ci étant grandement affectés par des fermetures et coupures de services, ils offrent donc uniquement les services essentiels.» 

La promenade Samuel-de Champlain
Photo Dominique Lelièvre
La promenade Samuel-de Champlain

La CCNQ a placé des écriteaux et des barrières dans ses parcs, avisant le public de la nouvelle directive, mais elle ne compte pas appliquer des mesures punitives ou déployer des agents de sécurité pour s'assurer qu'elle soit respectée.  

«On est conscients que les gens veulent aller se promener dans les parcs, mais on ne voudrait pas qu'ils se blessent en tombant sur la glace.» 

Le Parc des Moulins
Photo courtoisie
Le Parc des Moulins

Mi-avril? 

La CNNQ ne peut donner pour l'instant une date de réouverture des sentiers, mais on peut raisonnablement penser que la situation pourrait se résorber à la mi-avril, avance Mme Verreault. «Nous évaluons régulièrement la situation et nous aviserons les usagers de tout changement dès que possible et principalement sur nos médias sociaux.»