/news/coronavirus
Navigation

Crise du coronavirus: La Presse et Cogeco font des compressions

La chute des revenus publicitaires est en cause

Coup d'oeil sur cet article

La Presse et Cogeco Média ont tous deux annoncé des compressions jeudi en réaction à la chute des revenus publicitaires.

• À lire aussi: Cogeco Média procède à la mise à pied de 130 employés  

• À lire aussi: Ottawa souhaite aider les médias  

« Cette situation hors de l’ordinaire nous force à prendre des mesures exceptionnelles afin d’assurer la pérennité de La Presse », a indiqué jeudi le président du média, Pierre-Elliott Levasseur.

La Presse retranchera 10 % du salaire de ses 450 employés, qu’ils soient syndiqués ou cadres, et ce, jusqu’au 31 décembre 2021. De plus, l’organisme à but non lucratif réduira sa contribution aux régimes de retraite jusqu’à la fin de 2020. Au final, la rémunération sera réduite de 14 % en moyenne.

M. Levasseur a assuré qu’après plusieurs années de pertes importantes, La Presse « était en bonne voie d’atteindre l’équilibre financier en 2020 ». 

La pandémie était toutefois en train de conduire l’entreprise vers une perte de 25 M$ cette année et de 15 M$ en 2021, ont indiqué des sources au Journal. En plus de sabrer la rémunération, La Presse devra réduire plusieurs autres dépenses pour juguler l’hémorragie.

« En général, les gens comprennent très bien qu’il y a une crise. [...] On comprend qu’il y a un effort à faire de la part de l’employeur et des employés », a réagi Janie Gosselin, présidente du Syndicat des travailleurs de l’information de La Presse.

Émissions locales suspendues

De son côté, Cogeco Média, qui exploite 23 stations de radio au Québec, a mis à pied 130 employés sur une main-d’œuvre totale de près de 700 personnes.

« C’est un contexte économique qu’on n’avait jamais vu avant », a noté Christine Dicaire, directrice marketing et communication de Cogeco Média.

Le groupe suspendra les émissions locales de ses stations Rythme FM de Trois-Rivières et de Sherbrooke, qui seront remplacées par la programmation de son antenne de Laval. Des bulletins de nouvelles régionales continueront toutefois d’être diffusés.

« Ces stations diffusaient déjà plusieurs émissions en réseau avec Montréal », a expliqué Mme Dicaire.

Cogeco discute avec le CRTC pour obtenir une modification temporaire à ses licences en raison de la crise actuelle.

En bref 

La Presse

  • Réduction de 14 % de la rémunération en moyenne
  • 450 employés au total

Cogeco Média

  • 130 mises à pied
  • Effectifs de près de 700 personnes