/news/coronavirus
Navigation

L’alcool, c’est comme le papier de toilette!

Coup d'oeil sur cet article

Les succursales de la SAQ demeurent ouvertes pendant que le Québec est en pause. Des employés sont mécontents et des voix s’élèvent dans la population qui demande de les fermer. Le directeur général d'Éduc'alcool croit qu’il faut faire confiance au gouvernement. 

• À lire aussi: [EN DIRECT JEUDI 26 MARS] Les derniers développements de la pandémie

• À lire aussi: COVID-19: garder les SAQ ouvertes est une «excellente décision»

• À lire aussi: Site de la SAQ: les vins à moins de 20 $ deviennent une denrée rare

«Il y a 14 000 épiceries au Québec qui vendent de la bière et du vin. Fermer 400 succursales de la SAQ ne ferait pas de différence», lance Hubert Sacy. 

Pour ce dernier, tout est encore une question de modération même si vous êtes en isolement, que l’alcool vous calme et que vous ne prenez pas le volant. 

«Même en temps de confinement, il faut respecter les limites de deux consommations par jour pour les femmes et trois pour les hommes et au moins deux jours sans alcool par semaine», rappelle Hubert Sacy. En plus, vous risquez de développer l’habitude de boire.» 

Le directeur d'Éduc'alcool aime tracer un parallèle entre l’achat immodéré de papier de toilette des dernières semaines et l’achat d’alcool. Les Québécois se sont fait des provisions. 

«Les gens ont peur de la pénurie. Ceux qui sont allés s’acheter 154 rouleaux de papiers de toilette ne vont pas les utiliser d’un coup, c’est pareil pour l’alcool», illustre M. Sacy qui a lui-même une cave à vin. 

Le directeur général d'Éduc'alcool émet aussi une mise en garde concernant la prise de poids. 

«L’alcool contient du sucre et vous bougez moins depuis l’appel des gouvernements à demeurer à la maison. C’est facile de gagner 3 ou 4 kilos.» 

Hubert Sacy tient aussi à mentionner que la consommation d’alcool affaiblit le système immunitaire, ce qui vous met davantage à risque face aux virus. 

«Même en temps de pandémie, la modération a bien meilleur goût», conclut-il.