/sports/soccer
Navigation

Le Rouge et Or soccer fait le plein de recrues

Le Rouge et Or soccer fait le plein de recrues
Photo d'archives Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

Parce que plusieurs filles quitteront au cours des prochaines années, David Desloges souhaite faire le plein de recrues à court et moyen terme.  

L’entraîneur-chef du programme de soccer féminin du Rouge et Or de l’Université de Laval a fait un premier pas dans cette direction en aimantant six recrues pour la prochaine saison.  

«Il y a peu de filles qui sont rentrées à Laval au cours des deux dernières années et il faut prévoir le renouveau au cours des prochaines saisons, a raconté Desloges qui vit son premier recrutement après avoir pris les guides de l’équipe en mai dernier alors que la plupart des finissantes avaient arrêté leur choix. Il y a beaucoup de bonnes filles qui sortiront de Garneau et de Sainte-Foy au cours des deux prochaines années, dont plusieurs qui connaîtront de belles carrières universitaires. C’est parfait pour nous parce que nous avons des besoins et pour les recrues qui auront l’occasion d’obtenir une réelle opportunité rapidement. On veut garder toutes les bonnes filles de Québec chez elles. L’an dernier, quelques-unes avaient quitté en raison de l’incertitude.»  

Desloges a mis la main sur la gardienne Anne-Marie Laroche, le milieu de terrain Geneviève Girard et la défenseure latérale Arianne Langlois, des Élans de Garneau; les défenseures Geneviève Beauchemin et Frédérique Lemay, des Dynamiques de Sainte-Foy; et la défenseure Ema-Eve Lecompte, des Nordiques de Lionel-Groulx.  

«Toutes les filles que nous avions ciblées ont opté pour le Rouge et Or, a-t-il indiqué. Arianne était très en demande. Trois de ces filles ont évolué dans la PLSQ (Première Ligue de soccer du Québec) l’été dernier. Elles ont joué à un haut niveau. Notre dernière saison n’a pas été un facteur dans le recrutement. On a parlé du futur et non du passé.»  

Pour sa deuxième saison à la barre de l’équipe après avoir succédé à Helder Duarte qui est décédé subitement à l’hiver 2019, Desloges croit qu’il misera sur un effectif qui sera compétitif. Troisième au classement l’an dernier, le Rouge et Or a été écarté en demi-finale par les Carabins de l’Université de Montréal qui ont atteint le championnat canadien en disposant des Citadins de l’UQAM en finale provinciale.  

«Même si nos recrues auront de réelles opportunités de jouer rapidement, on va néanmoins miser sur un groupe mature et profond, a souligné Desloges. Le noyau principal sera de retour. Nous avons avancé cet hiver lors de la saison intérieure et tout est plus clair pour tout le monde. Nous serons mieux équipées pour connaître du succès l’an prochain.»  

La fin des activités du RSEQ le 13 mars en raison du COVID-19 n’a pas bouleversé la saison puisque le Rouge et Or n’avait plus qu’un match à disputer au moment de la suspension et les séries éliminatoires avaient été abandonnées cette année. Desloges souhaite maintenant que la saison estivale dans le réseau civil ne soit pas complètement annulée.