/news/currentevents
Navigation

Ce professeur d'éducation physique de Québec accusé de gestes à caractère sexuel

Ce professeur d'éducation physique de Québec accusé de gestes à caractère sexuel
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Un professeur d’éducation physique qui enseignait principalement à des enfants autistes a été accusé, vendredi, de leurre, de distribution de pornographie juvénile, d’incitation à des contacts sexuels et d’avoir rendu accessibles des images sexuellement explicites. 

Frédérik Bergeron, un individu qui demeure dans le secteur de Charlesbourg, a été épinglé par les enquêteurs du Service de police de la Ville de Québec après qu'un mandat d’arrestation eut été délivré. 

L’homme de 27 ans, qui n'a pas d’antécédents criminels, a comparu vendredi, et la procureure, Me Andréanne Sirois, ne s’est pas opposée à sa remise en liberté. 

Bergeron ne pourra toutefois pas se trouver en présence de personnes d’âge mineur et il lui est interdit de posséder un ordinateur ou d’accéder à internet. 

Selon les informations obtenues par Le Journal, Bergeron aurait monté de toutes pièces un faux compte Facebook dans le but de leurrer deux jeunes victimes présumées et d’obtenir des contacts sexuels. 

Les gestes qui lui sont reprochés auraient commencé au début de l’année, pour prendre fin à la semaine de relâche. Le dossier de Bergeron reviendra devant le tribunal au début du mois de juin.