/finance/business
Navigation

Du savoir-faire d’ici pour équiper nos «anges gardiens» de visières

Panthera Dental et Bodycad prêts à agir vite pour approvisionner les hôpitaux

Bodycad  Panthera
Photos courtoisie, Bodycad et Panthera Dental Jean Robichaud, PDG de Bodycad, et son fils Gabriel Robichaud, PDG de Panthera Dental, montrent les équipements médicaux fabriqués dans leurs usines respectives grâce à des imprimantes 3D. Ces deux usines sont situées dans la capitale nationale.

Coup d'oeil sur cet article

Deux entreprises québécoises montent au front pour offrir leur savoir-faire. Panthera Dental et Bodycad veulent faire partie de la solution pour renflouer les réserves d’équipement médical en Amérique du Nord. Elles ont des discussions avec Québec, Ottawa et des hôpitaux américains. 

Au cours des derniers jours, grâce à l’impression 3D, des chercheurs chez Panthera Dental et Bodycad ont développé des prototypes de visières réutilisables qui peuvent servir à protéger les travailleurs de la santé ou les premiers intervenants, ainsi que différentes valves pour les appareils respiratoires. 

Jusqu’à présent, ces deux entreprises appartenant à la famille Robichaud ont reçu une commande du département de médecine dentaire en oncologie à l’Hôtel-Dieu de Québec pour des visières. 

Plusieurs hôpitaux, entre autres à New York et en Californie, ont également cogné à leur porte devant la progression de la COVID-19 aux États-Unis. Les pourparlers se poursuivent. 

« Il y a plein de possibilités pour la production », indique au Journal la cofondatrice de Panthera Dental, Béatrice Robichaud. « Les gens veulent se protéger. On voit des compagnies faire des visières jetables. Nous, nous avons développé un prototype stérilisable et réutilisable », poursuit-elle.

Jusqu’à 1000 visières par semaine

Panthera Dental et Bodycad pourraient produire jusqu’à 1000 visières par semaine et plusieurs milliers de valves. La direction fait valoir que l’impression 3D permet de transformer une idée en prototype dans un délai « très court », ce qui permet d’ajuster rapidement un produit au besoin.

La semaine dernière, le gouvernement canadien a lancé un appel aux manufacturiers afin d’aider le système de santé.

En temps normal, Panthera Dental se spécialise dans le développement et la fabrication de prothèses, d’implants dentaires et d’implants cranio-maxillo-faciaux faits sur mesure. Du côté de Bodycad, la compagnie fabrique des implants orthopédiques également sur mesure.

Ces entreprises ont notamment des clients au Canada, aux États-Unis, en France, en Angleterre, en Irlande, en Suisse et en Australie.

Le téléphone sonne

Au cours des 48 dernières heures, Panthera Dental et Bodycad ont accéléré le développement de leurs produits et réalisé différents tests afin de l’améliorer. Hier matin, la direction avait notamment des discussions avec un responsable de l’Université de Californie à Los Angeles.

« Mon objectif est d’aider les Canadiens en premier. Je fais toutefois face à la même réalité que tous les entrepreneurs. On veut faire travailler nos gens. Si je n’ai pas de commandes du Canada, c’est certain que je vais utiliser l’opportunité du côté des États-Unis », avance Mme Robichaud. 

Depuis décembre dernier, les employés de Panthera Dental sont installés dans la nouvelle usine du groupe de 20,6 M$ dans l’Espace d’innovation Chauveau, à Québec. 

Ensemble, ces deux firmes comptent environ 190 travailleurs. Elles planchent aussi sur un prototype de masque.