/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: la Société de transport de Lévis passe en mode «service essentiel»

COVID-19: la Société de transport de Lévis passe en mode «service essentiel»
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Confrontée à une baisse d’achalandage de 80%, la Société de transport de Lévis (STLévis) passe en mode «service essentiel». L’essentiel des parcours est maintenu, mais la fréquence des bus sera diminuée.  

C’est ce que le maire Gilles Lehouillier a fait savoir vendredi matin lors d’un point de presse téléphonique. Le service de la STLévis sera donc maintenu à environ 50% à partir de lundi.   

«Avec une diminution de 80% de l’achalandage, ça ne donne rien d’envoyer des bus vides dans les rues. On veut maintenir le service essentiel de façon responsable», a dit le maire.   

Actuellement, il y a 80 chauffeurs disponibles à la STLévis, ce qui exclut ceux qui sont en congé de maladie, par exemple. Les 80 chauffeurs travailleront en alternance et seront divisés en deux groupes. Chaque groupe assurera une semaine de service et demeurera à domicile la semaine d’après. Aucune mise à pied ou baisse de salaire n’est prévue pour les chauffeurs.   

Hier, le Réseau de transport de la Capitale (RTC), qui a enregistré une baisse de 80% de son achalandage, a également annoncé qu’il réduirait son service normal à partir de lundi.   

Collecte des matières résiduelles  

À Lévis, la collecte des déchets est intégralement maintenue pour les citoyens, selon les horaires habituels. La Ville négocie actuellement avec le centre de tri VIA pour les matières recyclables.   

«Toutes les matières recyclables seront acheminées comme à l’habitude au centre de tri. Les matières qui seront traitées en priorité sont le carton, les plastiques et l’aluminium. La Ville de Lévis et VIA poursuivent leurs discussions en vue d’assurer le traitement maximal des matières recyclables. Au besoin et lorsque nécessaire, l’incinérateur et le site d’enfouissement de la Ville pourraient être utilisés temporairement», indique-t-on.   

Contrairement à Québec, Lévis n’a pas la capacité d’entreposer une bonne partie de ses matières recyclables, a indiqué M. Lehouillier.   

Ce dernier a par ailleurs affirmé qu’une trentaine d’entreprises ont d’ores et déjà déposé des demandes d'aide financière dans le cadre d’un nouveau programme mis en place plus tôt cette semaine. Les entreprises lévisiennes admissibles peuvent obtenir un prêt sans intérêt allant de 5000 à 20 000$.