/entertainment/tv
Navigation

«L’heure bleue» : la dernière colère de Thomas

«L’heure bleue» : la dernière colère de Thomas
Photo Courtoisie, Yan Turcotte

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – L’image en a sûrement marqué plusieurs lors de la finale de la saison de «L’heure bleue», mardi dernier : Thomas (Alex Godbout) en larmes, sur le point de se jeter dans un cours d’eau avec bébé Charlot dans les bras, blessé d’avoir appris que Clara (Alice Morel Michaud) fréquentait un autre garçon.

• À lire aussi: La finale de L'Heure bleue inspirée par l'affaire Guy Turcotte

Heureusement, Thomas s’est ravisé, est revenu sur ses pas pour remettre l’enfant à sa mère en geignant qu’il n’avait pas été capable de lui faire du mal. Il a ensuite pris la fuite, poursuivi par son père, François (Yves Soutière) qui lui criait son support inconditionnel. Ce regain d’humanité chez le perfide François n’a toutefois pas suffi à apaiser son fils : Thomas s’est lancé devant un camion, et c’est au son de la pièce «Dans tes bras», composée expressément par Ingrid St-Pierre pour «L’heure bleue», que le paternel a appris que son jeune adulte n’avait pas survécu à sa dernière saute d’humeur.

Sans surprise, Alex Godbout raconte en entrevue avoir beaucoup entendu parler de cette conclusion de l’intrigue depuis quatre jours.

«C’était extrêmement touchant, avance-t-il. J’ai reçu plein de beaux messages de la part du public, de mes amis, de ma famille...»

Même les petits comédiens qui prêtent leurs traits à bébé Charlot, des jumeaux identiques du nom de Jacob et Florent, ne sont pas restés indifférents à la scène, paraît-il.

«La mère des enfants m’a appelé pour me dire qu’elle avait regardé l’émission avec les petits. Et Jacob a regardé la télé en pleurant, en me pointant, en disant :"Bobo!", lors des extraits où on me voyait pleurer avec lui dans les bras. Il pensait que j’avais mal», relate Alex Godbout, amusé.

«On connaît et on travaille avec ces petits bébés depuis qu’ils n’ont que quelques mois, ajoute le comédien. Ils commencent à nous reconnaître et à comprendre ce qui se passe.»

«L’heure bleue» : la dernière colère de Thomas
Photo Courtoisie, Yan Turcotte

Respect

Chargée d’émotion, cette ultime heure de «L’heure bleue» avant la pause estivale a pourtant été enregistrée en pièces détachées, entre la fin août et la mi-novembre dernier, indique Alex Godbout. La vignette où Thomas rapporte Charlot aux Boudrias a été la première filmée.

«On a commencé en attaquant l’un des plus gros morceaux, sans préliminaire», illustre Alex Godbout, 25 ans, qui graduait de l’École de théâtre de Saint-Hyacinthe en 2015, et qu’on a aussi vu dans les séries «Lourd» et «Clash».

Les moments au parc et dans l’appartement de Thomas, en tête-à-tête avec le poupon, ont été mis en boîte à mi-parcours de l’automne. La séquence de la course de Thomas et son père, et de l’accident, qui impliquait la participation de cascadeurs, a été la dernière captée.

Or, malgré les contraintes techniques inhérentes aux productions télévisées, Alex Godbout jure avoir été entouré de douceur en jouant dans «L’heure bleue». Il a même eu droit à une journée entière de solitude sur le plateau pour les tournages des instants plus graves, un privilège rarement accordé aux acteurs, soutient-il.

«Dans toute ma jeune carrière, je n’ai jamais eu un moment sur un plateau où il y avait autant d’écoute et de respect. L’équipe était consciencieuse, rigoureuse, à l’écoute. J’ai vécu quelque chose de spectaculaire pour mon âge, et dans les conditions budgétaires qui prévalent à la télévision. Je ne remercierai jamais assez les producteurs pour ça.»

«L’heure bleue» : la dernière colère de Thomas
Photo Courtoisie, Yan Turcotte

Hypersensible

Si l’auteur Michel d’Astous confiait s’être inspiré de Guy Turcotte et du meurtre de ses deux enfants pour élaborer la courbe dramatique suivie par Thomas, Alex Godbout, lui, ne trace pas de parallèle entre son personnage et l’ancien cardiologue.

«Je ne trouve pas que Thomas est très gâté par la vie. Moi, j’ai monté ce personnage-là comme un hypersensible, très vulnérable. Les personnes hypersensibles sont sujettes aux explosions de violence et aux grandes colères. Ils vivent leurs sentiments avec une grande intensité. Mais quand Thomas aime une personne, il ne serait jamais capable de lui faire du mal.»

«L’heure bleue» sera de retour à TVA l’automne prochain.